Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Tag

David Diop

Goncourt des lycées #7

david diop

Crédit photo : Hermance Triay

Salut la compagnie. Petit passage ici pour vous donner l’information suivante (même si vous en avez peut-être déjà pris connaissance) : le Prix Goncourt des lycéens 2018 a été attribué à David Diop pour son magnifique roman à deux voix sur le thème des tirailleurs sénégalais pendant la première guerre mondiale.

En pleine commémoration du centenaire de la fin de la grande guerre, ça n’est peut-être pas le fruit du hasard. En tout cas, on ne peut que vous inciter à le lire en version imprimée ou numérique sur tablette empruntables les deux à la médiathèque de Guebwiller.

La classe du lycée Théodore Deck sélectionnée pour participer à cette édition 2018 n’a, hélas pas eu la chance d’atteindre le stade de la finale organisée à Rennes, berceau du prix. Cela n’a pas entaché leur moral, ils disent avoir adoré le challenge de se plonger dans la lecture de 16 romans en deux mois et ont découvert des auteurs vers lesquels ils ne seraient pas allés spontanément. Il faut dire que la sélection de cette année était particulièrement intéressante ! N’hésitez pas à faire un retour en arrière dans le fil d’actualité pour lire les critiques rédigées par les lycéens du lycée Deck au sujet de quelques romans de la sélection.

Sinon, vous pouvez lire la plus belle chose écrite sur le Prix Goncourt 2018 (des grands) décerné à Nicolas Mathieu (un lorrain, comme par hasard, ‘tain on est trop content) pour son roman « Leurs enfants après eux », c’est ici et c’est Violette qui l’a écrit, on en a encore les larmes aux yeux…

Bon week-end les p’tits loups. Des becs

Frida & Paco

Publicités

Goncourt des lycéens #4

freres darmes

Crédit image : Editions Seuil

Lorsque j’ai appris que notre classe allait participer au prix Goncourt des lycéens, je n’étais pas très enthousiaste. Je me disais : encore du travail en plus… C’est pas comme si on avait déjà un bac de français à préparer. J’espère que nos bouquins ne seront pas trop longs…

J’ai donc décidé d’emprunter Frère d’âme de David Diop en imaginant les heures ennuyeuses que j’allais passer à lire. Rentré chez moi, plein de motivation, je m’étais décidé à lire. J’ai lu la première page, puis la seconde, puis la troisième. Plus je lisais, plus les préjugés s’effaçaient de ma conscience. Étonnamment, je prenais goût à la lecture. Les chapitres se sont enchaînés naturellement tout au long de la soirée, jusqu’à ce que la fatigue m’interrompe. En l’espace de quelques jours, j’avais déjà fini de lire un roman que je pensais mettre des jours à déchiffrer. Cette expérience m’a permis de prendre beaucoup de recul sur moi-même et m’a fait comprendre que les romans ne sont pas tous barbants, il suffit de tomber sur le bon.

Robin

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑