Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

octobre 2018

Goncourt des lycéens #4

freres darmes

Crédit image : Editions Seuil

Lorsque j’ai appris que notre classe allait participer au prix Goncourt des lycéens, je n’étais pas très enthousiaste. Je me disais : encore du travail en plus… C’est pas comme si on avait déjà un bac de français à préparer. J’espère que nos bouquins ne seront pas trop longs…

J’ai donc décidé d’emprunter Frère d’âme de David Diop en imaginant les heures ennuyeuses que j’allais passer à lire. Rentré chez moi, plein de motivation, je m’étais décidé à lire. J’ai lu la première page, puis la seconde, puis la troisième. Plus je lisais, plus les préjugés s’effaçaient de ma conscience. Étonnamment, je prenais goût à la lecture. Les chapitres se sont enchaînés naturellement tout au long de la soirée, jusqu’à ce que la fatigue m’interrompe. En l’espace de quelques jours, j’avais déjà fini de lire un roman que je pensais mettre des jours à déchiffrer. Cette expérience m’a permis de prendre beaucoup de recul sur moi-même et m’a fait comprendre que les romans ne sont pas tous barbants, il suffit de tomber sur le bon.

Robin

Publicités

Goncourt des lycéens #3

ere des suspects

Crédit image : Editions Grasset

Dans l’ère des suspects, le lecteur se retrouve plongé au sein d’une enquête policière, le tout écrit dans un vocabulaire courant.

Ce qui démarque l’œuvre de Gilles Martin Chauffier des autres livres de ce style c’est la façon dont le lecteur suit l’enquête. En effet, dans le l’ère des suspects, le lecteur ne suit pas l’enquête selon un point de vue de personnage unique mais à travers les visions de tous les suspects de l’enquête.

Malheureusement, pour moi, ce qui pourrait faire sa plus grande qualité au livre est ici ce qui en fait son plus grand défaut. Il y a trop de personnages et pas assez de développement pour chacun de ceux-là. Le lecteur se retrouve donc vite perdu entre tous les personnages et toutes les intrigues secondaires de ceux-ci.

Félix, élève en 1ère S au lycée Théodore Deck

Goncourt des lycéens 2018 #2

evangile selon youri

Crédit image : Editions Stock

L’Evangile selon Youri de Tobie Nathan

Résumé :
C’est l’histoire d’Elie, un ethnopsychiatre, travaillant au cœur de Paris. Il va faire la rencontre d’un petit migrant roumain qui se nomme Youri. Elie, ses collègues du centre d’ethnopsychiatrie et ses amis du quotidien comme le fripier Samuel pensent que le jeune garçon est très timide car il ne parle presque pas, rien d’anormal quand on vient d’un autre pays… Mais ils vont vite comprendre que le petit Youri est un être aux dons exceptionnels. Elie va obtenir la garde de l’enfant et va essayer de mieux comprendre qui est vraiment ce petit garçon si particulier.

Avis personnel :
C’est une histoire facile à lire. Les personnages sont attachants, on aurait envie de les rencontrer dans la « vraie vie ». L’histoire est bien racontée, le vocabulaire n’est pas trop compliqué. Le récit se passe de nos jours ; mais l’histoire est quand même surréaliste.
Le titre du livre « L’Evangile selon Youri » fait penser à une histoire religieuse ce qui m’a un peu bloqué et retardé pour commencer la lecture. En fin de compte, l’histoire ne rentre pas dans le contexte d’une religion connue, … et la lecture a été très entrainante dès les premières pages. Malgré une fin un peu rapide, le roman m’a bien plu !
Je recommande vraiment ce livre !

Jules Coste

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑