Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

janvier 2017

Les Végétatives

rorschach-2

Crédit image : Rorschach, Christelle Gonsalves

Coucou c’est nous. Rentrons dans le bref du sujet parce-qu’on n’a pas toute la journée non plus, il y a une nouvelle exposition chez nous, la collection « Les Végétatives » de l’artiste, art-thérapeute et auteure Christelle Gonsalves est visible jusqu’au 18 mars prochain à la médiathèque.

Voici ce que dit Christelle de son travail :

« Les végétatives » parlent d’un mouvement infime, à peine visible, celui, peut-être, d’un Réel indicible qui vient se dire à travers le geste poétique, la trace, l’esquisse… soi-disant, dix ans à végéter, à languir, sans jamais, comme l’évoquait Lacan, ne céder sur son désir.

« Les végétatives » c’est aussi l’expérience sensible, voire sensuelle, la déclinaison, la transformation. Quelque chose entre deux, entre végétal et génital, en gestation, en devenir, en indéfinie métamorphose, recherchant une limite qui semble perpétuellement s’éloigner.

Art-thérapeute de métier, je tente de préciser la limite, celle qui fait lien sans confondre. Un travail vient nourrir l’autre et vice-versa, c’est tout, ça n’a rien à voir, il n’y a rien à savoir, juste accueillir, là, au présent, au cœur de la sensation, se perdre dans la nuance de gris, la perception troublée, l’instabilité du langage, la contemplation…. et végéter.

C’est l’histoire d’un regard…

Saisir ou être saisi(e) par la fleur, l’instant, la silhouette.

C’est l’histoire d’une rencontre, éphémère…

Car celle-ci se réinvente à chaque regard, une forme s’esquisse.

C’est l’histoire d’une relation…

Qui se construit au fil du temps, l’apprivoisement d’un corps désirant, des zones d’ombre et des volumes.

Notez que l’entrée est libre et que nous organiserons une rencontre autour des oeuvres « Les Végétatives » jeudi 9 février à 18h15, vous pourrez échanger Christelle Gonsalves sur le thème de « L’art-thérapie : une pratique singulière ». Elle nous parlera de son métier d’art-thérapeute et nous invitera à la réflexion dans l’entre-deux du trait d’union qui semble séparer et relier simultanément l’art et la thérapie.

Si tout cela vous intéresse les amis, réservez donc votre place au 03 89 74 84 82 ou par mail j.tschaen@ville-guebwiller.fr (on ne sait jamais, des fois que tout plein de gens décideraient de venir), concernant l’exposition, vous pouvez venir la voir aux horaires d’ouverture de la médiathèque (voir site internet ici).

Allez salut. Des becs.

Frida & Paco

Tea-Time avec Jean-Paul Didierlaurent

 

Bonjour tout le monde,

Alors, on se la souhaite, cette nouvelle année 2017 ? A peine le temps de se refaire une santé post-réveillon que déjà un évènement s’annonce à la médiathèque.

D’habitude, nous organisons des after. Cette fois-ci, c’est tea-time!

Eh oui, ce samedi 14 janvier sera le baptême du feu d’une nouvelle manifestation. La « Nuit de la Lecture« , mise en place par le Ministère, propose des rencontres d’auteurs dans différentes bibliothèques et librairies du pays.

Conçue comme un écho aux tristes attentats perpétrés au sein de Charlie Hebdo un 7 janvier, elle est aussi organisée pour que nos médiathèques proposent plus d’heures d’ouverture au public le week-end.

A la médiathèque, la nuit se transformera en « Tea-Time ». Vous l’aurez compris, nous serons ouverts au public le samedi 14 janvier, donc, non seulement le matin (10h – 13h) mais aussi de 15h à 17h. Toute personne pourra donc accéder à la médiathèque, venir rendre ou emprunter des documents, que ce soit au rez-de chaussée ou à l’étage.

Cerise sur le gâteau de la Forêt Noire, nous aurons la chance d’accueillir dans nos murs l’écrivain Jean-Paul Didierlaurent. Son roman « Le liseur du 6h27 » avait été un succès de librairie. En 2016 est paru « Le reste de leur vie ». Pas besoin de vous dire que ces deux ouvrages sont à la médiathèque. Disons aussi que cet écrivain vosgien (eh oui) est aussi grand amateur de nouvelles.

Jean-Paul Didierlaurent proposera une dédicace ce samedi 14 janvier, dans l’après-midi, à la médiathèque. Vous pouvez donc venir nombreux pour assister à cette première animation de l’année, en attendant la suite.

Des becs,

Frida & Paco

 

 

 

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑