cequinemetuepas

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Salut les gens,

Depuis le temps qu’on en parle, de ce nouveau tome de Millenium, il était un peu temps de le lire!

Les 3 volumes précédents, écrit par Stieg Larsson, fondateur de la série, ont marqué leur époque (10 ans déjà) avec – pour résumer – dans les rôles principaux   le journaliste d’investigation Mikael Blomkvist et la hackeuse Lisbeth Salander, sorte d’antihéros des temps modernes.

L’année dernière, donc, le tome 4 est venu en rajouter une couche, avec un titre toujours évocateur : « Ce qui ne me tue pas ». Et ça donne quoi ?

Eh bien, voilà un pavé qui se lit d’un trait. Le scénario se tient tout à fait, et fait la part belle à l’action. Alors bien sûr, si vous êtes habitué à du Goncourt où les phrases durent un chapitre, ce livre va vous tomber des mains, mais chez nous se produit plutôt l’effet inverse.  Blague à part, nous voici repartis dans de nouvelles aventures à base d’espionnage industriel, d’enfants autistes et de société ultra-surveillée. De nouveaux personnages apparaissent également, mais nous n’en dirons pas plus. Comme pour les livres précédents, cet nouveau volume  est ancré dans la réalité, et son intrigue en fait un polar bien ficelé, même s’il ne révolutionne pas le genre.

 Le ton et l’ambiance de ce tome 4 ne rejoignent pas la noirceur et la tension propres à l’univers d’un Stieg Larsson, où l’ambiguïté des personnages était plus marquée.  David Lagercrantz donne à l’ensemble un touche plus légère si l’on peut dire. Mais notre curiosité n’en pâtit pas, bien au contraire!

Pour en savoir plus, voici une  interview de l’auteur.

Au final, c’est une aventure tout à fait construite que vous pourrez découvrir, un nouvel opus idéal pour cet été, et qui en appelle d’autres. 2017 promet un nouvel épisode de nos justiciers scandinaves…

Bonne lecture donc, et n’oubliez pas notre prochain after littéraire qui se déroulera jeudi prochain, 19 mai, dès 18h15 à la médiathèque.

Bon week-end ,

Frida&Paco

 

 

Publicités