touslesmatinsCD

Eh oui, à l’occasion de cette mise en musique de « Tous les matins du monde », comment ne pas parler de la bande originale du film inspiré par le roman de Pascal Quignard, dirigée par l’un des grands noms de la viole de gambe : Jordi Savall, que vous pouvez découvrir en pleine action :

Voici donc la dernière partie des textes rédigés par les élèves de Première L2 du lycée Alfred Kastler de Guebwiller. Merci encore à eux et à leur enseignante, Madame Schebath, pour leur implication :

« J’ai trouvé ce moment très apaisant, très reposant. Il m’a permis de réfléchir, de me poser des questions, de penser à des évènements passés. » Margot

« Envoûtant! Les vibrations des cordes résonnent en nous comme le font nos émotions. » Naomi

« Durant la lecture du livre, j’ai essayé de m’imaginer le son de l’instrument : je pensais à une sorte de violon avec un son très grave et mélancolique. J’ai trouvé le concert très envoûtant, très reposant. Comme si le temps s’était arrêté. La musique a également fait remonter plein de souvenirs, notamment Le Tombeau des Regrets. » Marion

« Une expérience envoûtante et apaisante ! Nous sommes transportés dans notre monde intérieur. Les vibrations de l’instrument entrent en résonance avec notre part de mélancolie et font rejaillir des expériences passées. » Nathan

« J’ai trouvé intéressant d’entendre la viole de gambe. J’ai notamment apprécié les moments où le musicien pinçait les cordes. » Nolwenn

« J’ai beaucoup aimé découvrir cet instrument. C’était un moment très spécial et très agréable. Le son m’emportait et m’a permis de faire le vide en moi. Le son était puissant tout en étant doux et apaisant. Selon les morceaux interprétés, mon esprit se mettait dans l’atmosphère suggérée et des souvenirs remontaient…La viole de gambe est un très bel instrument, très imposant et très original. Lors de la lecture du livre, je n’entendais pas de musique. La viole donne du relief aux émotions évoquées dans le roman, les fait ressentir. C’est impressionnant de voir ce que peut apporter un instrument. » Angélique

« Pendant ce concert, j’ai ressenti une émotion que je n’avais pas connue depuis bien longtemps. Effectivement, le temps autour de moi s’est arrêté. Le son des cordes a résonné si fort en moi que mon coeur s’est serré. Pendant un instant, je me suis imaginé Monsieur de Sainte Colombe jouant le Tombeau des Regrets, une mélodie si forte et puissante qu’elle faisait remonter d’anciens souvenirs. Le jeu de Bruno Angé m’a fait revivre une chose que je pensais perdue, mon premier amour.«  Carlo

« La musique était apaisante et après le concert, j’ai eu du mal à revenir à la réalité (les bruits de la ville, la frénésie). J’avais déjà entendu de la viole de gambe sur internet, mais là, nous étions vraiment plongés dans la musique et ses émotions. La musique m’a permis de me replonger dans le roman  et de mieux comprendre les émotions que ressentait Monsieur de Sainte Colombe en jouant. » Sophie

« Cet instrument  m’a particulièrement apaisée et soulagée. Les sons produits m’ont emportée comme une boîte à musique, je me suis presque endormie. La musique correspondait à ce que j’avais imaginé. Le roman m’a redonné envie  de faire de la musique. La mise en voix de certains passages du roman était aussi envoûtant que la musique. » Manon

« Ce concert m’a fatigué, mais ce n’est pas du tout dans le sens péjoratif. J’étais comme « vidé« . Théo

« J’ai beaucoup aimé ce concert. C’était vraiment un moment où l’on se sentait apaisé, serein. Chaque composition suscitait de nouvelles émotions. La douceur de l’instrument m’a bercée.«  Mélissa

« J’ai beaucoup aimé ce concert car il m’a permis de découvrir un nouvel instrument. Il m’a envoûtée et m’a fait voyager. J’ai repensé à des souvenirs qui m’ont marquée. Je remercie M. Angé pour ce moment. » Emilie

« C’était apaisant et communicatif. J’étais totalement transportée. Mon regard et mes pensées divaguaient au gré de la musique. J’ai déjà entendu un instrument qui m’a fait ressentir la même chose : le « bol chantant ». Le son de la viole me semble « parfait« . Mathilde D.

« On ressent la passion du musicien. On ressent de la tristesse, de la joie. L’instrument permet une grande variété de sons ; on ne s’ennuie jamais. Cette musique invite au calme. » Alicia

« Un instrument envoûtant qui donne l’impression d’être seul, qui rend le corps léger. J’ai vu des images de Louis XIV, des châteaux, des personnages tantôt amoureux, tantôt tristes ou en colère…Je m’imaginais aussi les scènes du livre avec Marin Marais…J’étais fascinée par la façon dont M. Angé jouait, admirative du lien entre le musicien et son instrument : comme si cet instrument était une partie de son propre corps ou son enfant…J’étais fascinée aussi par la façon de « jouer » les scènes racontées : une belle mise en scène. » Hind

A bientôt,

Frida & Paco

 

Publicités