Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

juillet 2015

Nous vous recommandons un livre, il était temps !

eva dort Gallimard

Oui on sait, il est bien rare que nous parlions littérature ici, vous savez ce qu’on dit couramment sur les cordonniers, eh bien c’est pareil chez les bibliothécaires ! Un jour donc, lors d’une de nos after littéraires arrosée (autant joindre l’utile à l’agréable), Mireille nous recommande la lecture d’Eva dort de Francesca Melandri, un roman paru aux éditions Gallimard en 2013. Ni une ni deux, on y va les yeux fermés car Mireille est plutôt de bon conseil.

L’histoire se déroule dans le Haut-Adige, région autonome située à la frontière autrichienne, rattachée à l’Italie en 1919 après la Première Guerre Mondiale et dont la population est germonophone, italophone et ladine. Pas simple. Dans ces montagnes du Tyrol, vivent Gerda la mère et Eva la fille, la quarantaine, célibataire empétrée dans une relation avec un homme marié depuis une dizaine d’années. Un jour, Eva reçoit un coup de fil de Vito, l’homme qui a vécu un temps une histoire d’amour avec sa mère et qui a beaucoup compté dans sa vie. Vito qui sait ses jours comptés lui dit qu’il voudrait la revoir. Eva n’hésite pas, elle prend le train pour traverser toute l’Italie direction Reggio di Calabre pour rejoindre l’homme qu’elle a considéré comme son père et qu’elle n’a pas vu depuis trente ans. Un voyage long de mille trois cent quatre-vingt-dix-sept kilomètres durant lequel elle va se souvenir de son enfance.

L’auteur alterne les chapitres où elle décrit le destin de Gerda, femme sublime au destin hors du commun qui parvient à mener un belle carrière de chef cuisinière tout en élevant sa fille seule et les souvenirs d’enfance d’Eva. Au-delà de ce beau portrait de femmes, ce roman tout à fait passionnant met en lumière l’histoire de ce Tyrol du sud et de sa population dont nous ignorions tout. Il n’est pas impossible que nous y fassions un petit tour un de ces quatre. A suivre… et n’oubliez pas d’emporter « Eva dort » dans vos bagages cet été !


Des becs.

Frida & Paco

 

Cet été : CenTral Asia

Preiss_Christine_05_cenTral AsiaL-1
Crédit photo : Christine Preiss

Bonjour les ami(e)s, si les expos photos se suivent à la médiathèque, elles ne se ressemblent pas, voilà pourquoi il est bon de venir faire un petit tour de temps à autre chez nous, on ne s’y ennuie jamais.

La photographe Christine Preiss aime par-dessus tout capturer des instants de vie des gens qu’elle croise au fil de ses multiples voyages. C’est le Tadjikistan qu’elle a choisit de mettre à l’honneur cette fois en nous proposant en section adulte plusieurs clichés mêlant portraits et paysages intitulés « CenTral Asia ».

CenTral… comme centrées telles ces photos ramenées du Tajikistan, un petit pays d’Asie Centrale.
CenTral… comme se recentrer, respirer, retrouver son souffle, revenir à l’essentiel, en pérégrinant dans les montants du Pamir.
CenTral… comme le foyer de la maison pamirie, lieu de l’accueil, de la convivialité, de l’intimité partagée.

En section jeunesse, « Je me suis couchée dans l’herbe pour écouter le vent… » met en scène des enfants, toujours au Tadjikistan. Du coup, Anne et Françoise proposeront à tous les enfants qui viendront à la médiathèque cet été la création d’un mandala collectif en lien avec l’exposition, une prairie où soufflent les pensées de chacun. En voilà, une idée qu’elle est bonne.

Tout cela sera visible aux horaires d’été de la médiathèque (voir ici pour les consulter).

Sur ce, on vous laisse, il fait trop chaud pour travailler.

Frida & Paco

les musiques se mettent au vert

natala

Coucou nous revoilou!

Eh oui, la pause estivale comme on dit ne se fait pas sans festivals musicaux de toutes sortes.
Aujourd’hui débutent les Eurockéennes, c’est toujours un grand moment de revivre Woodstock en Franche-Comté.
Ce grand rendez-vous, couplé la semaine prochaine avec le tout aussi excellent Décibulles bas-rhinois, ne nous font tout de même pas oublier d’autres manifestations, plus proches de nous, d’une dimension plus confidentielle, et qui mettent en avant la scène alsacienne et autres, le tout servi dans un écrin de verdure, qui dit mieux ? 

Organo-piano 2015 -2-2 _01_0samedisdutango

Guebwiller n’est pas en reste cet été. Tu parles Charles, dans notre cité viticole débute une toute nouvelle manifestation, mettant en avant le patrimoine architectural : 4 églises et une abbatiale, rien que ça. Organo Piano donnera lieu à des visites d’édifices, encadrées par des animateurs du Pays d’Art et d’Histoire de la Communauté de Communes de la Région de Guebwiller. 5 rendez-vous sous forme de concerts sont programmés entre le 4 et le 12 juillet prochains. Le premier a lieu demain en l’Eglise Saint-Maurice de Soultz.

Et maintenant place aux soirées « Olé », mais pas deux fois comme dirait DSK. Dès demain à 20 heures, le parc de la Marseillaise prêtera sa gloriette à des danseurs de tango durant 3 samedis. Intitulée Les Samedis du Tango, cette démonstration de danse est libre et gratuite. Attention toutefois à ne pas trébucher sous l’effet de la canicule. Vous me direz, tango s’amuse…faut continuer.

index

C’est le moment de vous présenter un petit festival tout à fait sympathique qui en est à sa deuxième édition. Leurs organisateurs, Virginie et Dominique, musiciens professionnels, l’ont mis en place à Steinbach, plus précisément à la clairière du Silberthal, où se trouve une ancienne mine de potasse. Là encore, le patrimoine s’invite à la fête.
Dès ce soir, c’est carrément un guebwillerois, de surcroît lecteur assidu à la médiathèque, qui viendra chanter ses derniers titres. Eh oui, dès 20h, Thierry Erny retourne sur scène, avec son univers et sa guitare.
Il sera suivi à 20h30 par Jesers. Ancien membre du groupe mulhousien La Vieille Ecole, celui-ci  poursuit depuis quelques années une carrière en solo. Entre chanson, slam et musiques du monde, il vous fera voyager!!

Les dates suivantes auront lieu au mois d’août.


natala_2015-628x355

A peine plus loin, à Colmar, le Natala se consacre également aux musiques actuelles. Hip-hop, rock (n’roll), électro, vous y retrouverez de la vraie Pétasse d’Alsace, de l’électro, du piano planant, et même l’innénarable Barré White, un alsacien spécialisé dans l’art de la Socadance.
Cela aura lieu du 16 au 19 juillet prochain.
Gratuit pour les membres Hiéro, 5 euros en caisse du soir. C’est donné vous dis-je.

Chez nos cousins germains bas-rhinois, n’oubliez pas votre ocb, car le Summer Vibration Reggae Festival, organisé par la mythique Zone 51, sera consacré à cette musique venue des Caraïbes, un tantinet répétitive, mais ô combien odorante. Paco aime bien les clichés de temps en temps.
Ce qui n’empêche des artistes plutôt issus de la scène électronique comme Chinese Man de se joindre à la fiesta, euh.. la teuf, pardon. Si maintenant on écrit comme des losers qui va encore nous lire ?

Bien évidemment, et un peu plus loin, le Montreux Jazz Festival suisse ou le Paleo Festival de Nyon invitent comme chaque année des pointures, tout comme Les Vieilles Charrues, mais tous ces endroits ont-ils encore besoin de publicité ?

Bon on vous laisse, Frida prépare la refonte de son groupe Abba. Attention la chorégraphie, ça va être chaud bouillant verdommi.

Allez on s’arrête là, août sera pour la prochaine fois!

A vos piscines,

Bye (ça veut dire ciao en anglais)

Frida & Paco

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑