Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

octobre 2014

After littéraire, ça vous dit ?

visuel Crédit photo : Samuel Spreyz

Bon c’est pas tout ça mais il est grand temps que l’on parle un peu littérature ici, bah oui c’est quand même la base de notre métier non ? Figurez-vous que grâce à un jeu pas trop « teubê » qui a circulé quelques temps sur Facebook (établissez une liste de vos 10 livres préférés), on a eu l’idée lumineuse de lancer une after littéraire.

Le principe est simple, on fixe une date à raison de 5 ou 6 fois par an, un soir après le travail (18h15-19h15) et on vous invite autour d’une table (et d’un verre, c’est l’heure de l’apéro, vous pensez bien que c’est pas pour rien qu’on a fixé cet horaire) pour discuter littérature. Pas de panique, point d’ambiance « Apostrophes », bien que l’épisode Bukowski ait été particulièrement amusant (ceux qui n’étaient pas nés en 1978 peuvent toujours regarder l’émission ici), mais plutôt quelque chose de convivial. On aime les livres et on a envie de partager ce qu’on a aimé, c’est aussi simple que cela.

La première rencontre aura lieu jeudi 6 novembre de 18h15 à 19h15. L’entrée est libre. Bonne nouvelle, il reste des places, vous pouvez réserver la vôtre par téléphone au 03 89 74 84 82 ou par mail j.tschaen@ville-guebwiller.fr ou c.facchin@ville-guebwiller.fr

Sur ce, on vous laisse on a le Trierweiler à terminer nous… Des becs.

Frida & Paco

PS : La prochaine after littéraire aura lieu jeudi 11 décembre (même heure, même endroit).

Publicités

Les films sont plus harmonieux que la vie… Tu m’étonnes !

françois truffaut 400 coups

Crédits images : la Cinémathèque Française & Les Films du Carrosse


Bien les ami(e)s, François Truffaut, célèbre réalisateur français estampillé « Nouvelle Vague », a disparu le 21 octobre 1984, ça fera donc bientôt 30 ans (oui on avait maths en option en Terminale). Ce personnage qui a beaucoup influencé le cinéma français et de nombreux réalisateurs, dont Christophe Honoré, Arnaud Desplechin, Cédric Kahn ou encore André Téchiné (on a mis nos préférés mais il y en a plein d’autres), a démarré sa carrière dans le cinéma sans expérience (c’est un peu le principe du mouvement « Nouvelle Vague ») à la fin des années 1950. Rappelons que Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, Jacques Rivette, Eric Rohmer etc. sont tous issus de la Nouvelle Vague, une génération de cinéastes qui dans les années 1950, parfaitement anti-conformistes, bouleversent les fondements du cinéma en tournant en extérieur avec des décors naturels, ils filment la vie, parfois en improvisant, mettant en scène des acteurs inconnus. Le cinéma d’auteur est né, faut le savoir.

Truffaut débute une saga en 1959 autour d’un personnage nommé Antoine Doinel (joué par Jean-Pierre Léaud) dans un excellent film « Les 400 coups » et dont les aventures prendront fin en 1979 dans « L’amour en fuite ». Amoureux de la littérature, François Truffaut a un regard particulièrement critique envers les cinéastes qui adaptent des oeuvres littéraires au cinéma, avant de passer à la réalisation, il officie d’ailleurs en qualité de critique pour la revue « Les Cahiers du Cinéma ».

François Truffaut aimait les gens, il était très attentif aux acteurs de ses films et a offert de grands rôles à certains d’entre eux, on se souvient d’Isabelle Adjani dans « Adèle H », Catherine Deneuve dans « Le dernier métro », Fanny Ardant dans « La femme d’à côté » etc. Oui ça fait beaucoup de femmes vous nous direz mais Français Truffaut aimait également beaucoup les femmes, il a succombé au charme de la plupart de celles qu’il a fait tourner.

A l’occasion du 30ème anniversaire de sa disparition, la Cinémathèque Française met à l’honneur François Truffaut en lui consacrant une grande exposition intitulée « L’événement François Truffaut » avec une rétrospective intégrale. Cette exposition aura lieu du 8 octobre 2014 au 25 janvier 2015. Un catalogue publié récemment sous la direction de Serge Toubiana, directeur de la Cinémathèque Française est disponible à la médiathèque de Guebwiller. Une biblio/filmographie de François Truffaut est consultable en ligne ici :

http://issuu.com/mediagueb/docs/fran__ois_truffaut_cin__math__que/1

et nous mettons à votre disposition notre fonds de livres, dvd et VHS consacré au réalisateur, comment dirait Benjamin Castaldi, philosophe : « Que du bonheur ! ».

On termine avec une citation de François Truffaut tirée du film « La nuit américaine » :

Les films sont plus harmonieux que la vie, Alphonse. Il n’y a pas d’embouteillages dans les films, il n’y a pas de temps morts. Les films avancent comme des trains, tu comprends ? Comme des trains dans la nuit. Les gens comme toi, comme moi, tu le sais bien, on est fait pour être heureux dans le travail de cinéma ». C’est délicieux non ?!

Des becs.

Frida & Paco

On vous met le lien vers la Cinémathèque Française, des fois que l’article vous ait vraiment intéresséwww.cinematheque.fr

On n’est pas sérieux quand on a 17 ans…

arbre neige1
Crédit image : Gérard Miclo, Isabelle & Jean Dotter

A la médiathèque aujourd’hui, ça bouge dans tous les sens, on est en pleine installation d’une grande exposition sur le thème de l’arbre intitulée « Poésie de l’arbre ». Elle est composée d’une cinquantaine de photographies réalisées par Gérard Miclo, Isabelle & Jean Dotter et sera visible jusqu’au 13 janvier 2015. « Les clichés ont été amoureusement sélectionnés afin de susciter questionnement, émotions, rêve… Aussi, couleurs et noir et blancs se côtoient ici jusqu’à l’abstraction. »

Et ça tombe très bien car il se trouve qu’octobre est le mois de notre anniversaire, en effet, nous avons ouvert nos portes le 22 octobre 1997 (on est donc balance en signe du zodiaque). On en profite donc pour organiser le vernissage de l’expo le jour de nos 17 ans (ouais trop bien), mercredi 22 octobre prochain à 18h30, en présence des trois photographes et d’Aude Gary, harpiste. Si vous êtes dans le coin, surtout vous n’hésitez pas, l’entrée est libre, il y aura du crémant et un ravissant gâteau d’anniversaire.

Cette exposition a la particularité d’être participative, Anne Cholley marrons chauds, créatrice du blog « La souris qui blogue » a imaginé des idées pour jouer avec les mots et le regard en résonance avec les photos. Vous pourrez créer des haïku (bonne chance !) ou imiter Saint-John Perse, imaginer des calligrammes, nous fournirons feuilles et crayons, laissez-vous aller, nous afficherons ensuite vos textes et les publierons certainement sur le blog. Ci-dessous les explications complètes concernant la série de jeux d’Anne :

http://issuu.com/mediagueb/docs/des_id__es_pour_jouer/1

Si l’envie vous prenait d’écouter un peu de musique, oui on sait on est dingue, sachez que sur MusicMe, il y a une radio créée spécialement pour nos 17 ans « 17 ans de public », c’est varié, c’est du « live » et on passe de Bob Marley à Portishead. 

Enfin, comme disait notre ami Rimbaud « On n’est pas sérieux quand on a 17 ans », non vraiment pas ! Des becs.

Frida & Paco

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑