Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

février 2014

La journée de la femme

Journée internationale de la femme 8 mars 2014 Crédit image : ville de Guebwiller

Comme disait le grand chanteur, philosophe Jean-Luc Lahaye (oui parfois on vend du rêve), « Femme, femme que j’aime ». Vous l’aurez compris cet article est entièrement consacré à la femme, qu’elle soit votre mère, fille, voisine, amie, elle sera à l’honneur bientôt.

La journée internationale de la femme aura lieu samedi 8 mars, cette journée sera l’occasion de se rappeler qu’il est plus difficile de naître femme dans certains pays que dans d’autres… Cette journée fait partie des 87 journées internationales reconnues ou initiées par l’ONU et a pour objectif de revendiquer l’égalité et améliorer ainsi la condition des femmes. Quand on sait qu’en France, le droit de vote a été accordé aux femmes en 1945 et qu’en Inde, l’infanticide des filles ou les viols sont fréquents, on se dit qu’il y a encore des progrès à faire. Souvenons-nous que l’année dernière, le viol collectif et l’assassinat d’une jeune étudiante de 23 ans à New Dehli avait suscité l’émoi dans le monde entier (enfin dans les pays où la vie d’une femme est aussi précieuse que celle d’un homme).

Le Centre Communal d’Action Social de la ville de Guebwiller s’est associé au cinéma du Florival et à plusieurs associations pour organiser une belle après-midi consacrée à la femme.

A 14 heures, vous serez accueilli dans le hall du cinéma situé 1 place Jean Finiels à Guebwiller et toutes les associations présenteront leurs activités (Femmes d’Alsace, Hélios etc.).

wadjda

A 15 heures, le film de la saoudienne Haifaa Al Mansour sera projeté, prévoyez 5 € pour le ticket d’entrée.

A 16h40, c’est une conférence sur le thème de la place de la femme dans la société française animée par 3 femmes, Dominique Renger, Claudine Keller & Gisèle Bourcart.

Enfin, à l’issue de cette riche après-midi, des chips et des cahouètes vous seront offerts par le CCAS de la ville de Guebwiller.

De notre côté, on a réalisé une biblio/filmo/discographie sur le thème de la condition féminine et c’est ici que l’on peut la consulter en ligne ici.

Des becs.

Frida & Paco

Publicités

Le 68 fait des bulles, vas-y !

malgré nous Crédit image : Quadrants

Comment ça va les copains, bien ou bien ? Notre rendez-vous annuel organisé par la Médiathèque Départementale du Haut-Rhin et consacré à la bande dessinée « Le 68 fait des bulles » débutera demain.

Cette dernière édition (parce-que l’année prochaine, le 6-8 ne sera plus) aura pour thème les conflits du XXème siècle et nous accueillerons à Guebwiller les deux auteurs de la BD « Les malgré nous », Thierry Gloris et Marie Terray. Ils rencontreront des élèves de deux classes du collège Mathias Grünewald & du lycée Théodore Deck à Guebwiller. Oui on fera des photos et vous pourrez suivre instantanément les rencontres sur Twitter &/ou instagram (@mediagueb), si toutefois vous êtes équipé des dites applications sur votre téléphone cellulaire.

Les Malgré Nous c’est l’histoire de Louis Fisher, né à l’entre-deux guerre sous nationalité française, en Alsace, territoire alternativement revendiqué par l’Allemagne et la France depuis 1871 (la Moselle a vécu la même chose). Il se fait arrêter lors d’une manifestation à l’université et est contraint d’intégrer la Waffen SS sur le front de l’Est.

Un récit très bien documenté, en effet, l’auteur Thierry Gloris a puisé dans l’histoire de sa propre famille pour écrire cette BD et a eu envie de mettre en image, grâce au talent de dessinatrice de Marie Terray (les dessins sont faits à l’aquarelle), cette sombre période. N’oublions pas que les Malgré-Nous ont été considérés après la guerre par certains comme des traîtres et des sympathisants du régime nazi. Encore aujourd’hui, il est parfois utile de rappeler l’histoire douloureuse de ces jeunes gens alsaciens et mosellans enrolés de force dans l’armée allemande.

Une bibliographie réalisée par Guy et Stéphanie de la Médiathèque Départementale est en ligne ici :

Les 4 tomes de la bande dessinée « Les Malgré nous » sont disponibles à la médiathèque de Guebwiller, si ça vous dit.

Sinon, on vous prépare du son rapport à l’exposition « Guebwiller, à l’aube de la Grande Guerre » actuellement visible au musée Théodore Deck & des Pays du Florival à Guebwiller. En écoute d’ici demain sur Music Me ici.

Allez salut. Des becs.

Frida & paco

Caput Lava, une performance à la médiathèque

Caput Lava
(Crédit photo : Marie Fassnacht Laeng)

Oyez oyez, bonnes gens. Décidément, l’année commence sur les chapeaux de roue à la médiathèque.
Ce jeudi 13 février, à 18h30, le duo Caput Lava, installé dans le Florival, viendra assurer une « performance » intitulée Eurosignal.
Eh oui les potos, on n’aime pas trop faire les choses comme les autres, donc cette fois-ci vous aurez droit à un petit spectacle de derrière les fagots, avec de la musique, du chant, et de la vidéo!!! Vous voyez le genre ?
Petit génie du bidouillage sonore, créateur d’atmosphères intimistes, le groupe Caput Lava, composé de Jordane Prestrot et Fabrice Fassnacht, viendra interpréter ses compositions pendant une demi-heure. Vous n’y verrez pas de guitares, basse ou batterie, mais 2 artistes installés derrière leurs machines, décidés à développer leur style sur fond de nappes sonores et d’images. On vous le dit, c’est un tout!
Musicalement, Caput Lava ressemblera à ceci

En un mot, « Eurosignal » mêle la musique et vidéo. En plus, vous aurez droit à une surprise :

discretsphenomenes

Eh oui, ce même soir, vous pourrez également découvrir 12 nouvelles photos de Jordane Prestrot. Après un série consacrée à l’architecture, ces clichés sous le titre « Discrets Phénomènes », sont annoncés plus « sensibles » que les précédents. Vous y verrez des bouts de ville, mais aussi de la nature en couleur.

Donc n’oubliez pas, c’est le jeudi 13 février, un jour avant la Saint-Valentin (on vous prépare de la musique pour ça aussi), dès 18h30, à la médiathèque et nulle part ailleurs.

Pour en savoir plus, suivez leur Facebook et aussi le nôtre, on en parle et on aime!

Des becs,

Frida & Paco

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑