nos plus belles années (Vous noterez que Robert Redford porte un ravissant pull irlandais blanc)

Les amis, on vient d’apprendre via internet que Barbra Streisand était « dévastée » par la disparition de son ami compositeur de musique, Marvin Hamlisch. Très connu pour ses musiques de films (Chorus Line, Le choix de Sophie etc.), notamment le mythique « Nos plus belles années », magnifique « film sentimental » comme on les aime tant de Sydney Pollack, Hamlisch, le compositeur a obtenu moult Oscars à Hollywood. Le film « Nos plus belles années » ayant marqué notre génération (de vieux), on n’a pas pu résister à l’envie de vous en parler…

Donc en acteurs, on a Robert Redford (canon de beauté) et Barbra Streisand (maquillée au lit, sublime forcément sublime), les seconds rôles, on ne s’en souvient plus. Le tout se déroule entre 1937 et 1950. Hubbell (Robert Redford) et Katie (Barbra Streisand) se rencontrent à l’université et là, on va dire qu’il se passe un truc, une étincelle. Lui le playboy et elle la militante communiste se perdent de vue pendant quelques années pour finalement se retrouver pendant la guerre, se marier et emménager à Hollywood. Et voilà que le sénateur McCarthy décide de faire sa « chasse aux sorcières » (voir Maccarthysme sur Wikipédia, on ne va pas faire un cours d’histoire non plus) et ça commence à se dégrader dans le couple. Le fossé culturel se creuse entre les amoureux transis… Vous savez ce qu’on dit « le coeur a ses raisons que la raison ignore » et bla bla bla, on assiste à la rupture, tout impuissant qu’on est devant notre téléviseur et on est en larmes, voilà le résultat ! Bon il y a aussi les séquences « souvenirs » avec la musique de malade et on use un bon paquet de kleenex (si tu une personne normalement constituée, avec un coeur).

Et le thème du film composé par feu Hamlisch, ça y est, vous l’aurez voulu, aaaaaaaaaaaaaa memoryyyyy tananannananininininninnnn bouhouhouh.



Alors ? Qu’est-ce que vous voulez qu’on dise de plus ?! Le film est dispo chez nous, et c’est tout.

Des becs.

Frida & Paco pour la séquence « émotions »

Publicités