écoledecuisine Crédit image : Editions du Chêne

Chers amis, ce week-end, nous étions d’Eurockéennes, nous avons fait nos « Kate Moss » en bottes de pluie dans la gadoue, on a vu la Lana Del Rey (cette fille est d’une minceur presque pas humaine) dont on a publié une vidéo sur Youtube et avons été agréablement surpris par un groupe électro pop du nom de Poliça ainsi qu’un collectif de Hip Hop très énergique Dope D.O.D, à suivre…

A part cela, « L’école de cuisine italienne d’Alba Pezone » vient d’enrichir notre fonds, vous pensez bien que nous avons déjà testé plusieurs recettes dont on parlera un peu plus bas. Alba Pezone est une jeune cuisinière napolitaine qui vit à Paris depuis une quinzaine d’années. Après avoir travaillé dans le marketing, elle passe un CAP de cuisine et un autre de pâtissier, confiseur puis devient journaliste culinaire. Aujourd’hui animatrice sur Cuisine + TV où elle met à l’honneur la gastronomie italienne, Alba Pezone a également ouvert son école de cuisine italienne « Parole in cucina et a publié plusieurs livres de recettes culinaires.

L’école de cuisine italienne est composé de trois livres rangés dans un joli coffret transparent, le premier volume est consacré aux recettes de cuisine italiennes classées par région (Milan, Venise etc.), le deuxième détaille des recettes par produits (les tomates, la charcuterie…) et le dernier axé sur les techniques, les produits & les ustensiles (comment choisir une bonne mozzarella di Buffala ?). Des menus « thématiques » par région ou par ingrédients sont suggérés et les recettes sont extrêmement bien détaillées. Vous apprendrez ainsi tout sur le risotto, l’ossobucco ou le pesto, vous découvrirez que l’Italie est un pays riche en gastronomie, qu’elle ne se résume pas à la pizza ou la pasta trop cuite que l’on déguste habituellement dans nos, ô combien nombreuses, pizzerias ou du moins restaurants qui osent utiliser cette dénomination. Non, Alba nous dévoile son savoir-faire et réhabilite la gastronomie de son pays d’origine. On a testé une recette sicilienne, les « Polpettine di melenzane di mia madre » (bonbons d’aubergine), autant vous dire que ce fut un réel bonheur ainsi que les cannelloni di ricotta al dragoncello, un peu de boulot mais un résultat bien au delà de nos espérances ! Saviez-vous que pour réussir un bon risotto (attention notez hein !), il faut à la fin de la cuisson, ajouter une cuillère à soupe de mascarpone puis couvrir la casserole, cinq minutes plus tard, soulevez, humez, remuez, servez, dégustez, c’est la perfection.

Les photographies ont été réalisées par une autre passionnée de cuisine, Laurence mouton. Une belle série d’images à la fois « savoureuses » et didactiques. A la fin des trois livres figure un index thématique (alcools, fromages, légumes etc.) qui renvoie aux recettes avec indication du numéro d’ouvrage et de la page concernée. Alba nous livre quelques petits « trucs » pour s’organiser la veille d’un dîner par exemple et nous conseille des vins italiens à déguster en fonction des menus, va falloir qu’on en teste quelques uns.

Y’a plus qu’à les oiseaux… Pour info, le coffret est disponible actuellement, faut en profiter. On termine par la recette des gnocchis.

Ciao, ciao.

Frida & Paco