affiche 2012

Crédit photo : festival-cannes.com

Après un cru 2011 qui brillait par son éclectisme et sa diversité, l’édition 2012 espère faire aussi bien voire mieux que l’année précédente. Au regard de la sélection révélée il y a quelques jours par son président, Thiérry Frémaux, l’année 2012 s’annonce très alléchante.

Le festival a l’honneur de présenter en cérémonie d’ouverture et concourant en sélection officielle, la nouvelle merveille du talentueux Wes Anderson, Moonrise Kingdom. Avec un casting proprement hallucinant et halluciné : Bruce Willis, Edward Norton, Bill Murray, Tilda Swinton et Frances Mc Dormand, entre autres. Autant dire que l’on trépigne d’impatience de voir le résultat à l’écran.

Sortie Prévue dans nos contrées le 16 mai 2012.


Parmi les surprises de ce festival, on notera la présence en sélection officielle De rouille et d’os, le nouveau métrage du grand Jacques Audiard. L’attente fut longue depuis le succès critique et public de son « Prophète » mais on l’espère salutaire quand à la qualité de sa dernière progéniture.


Également en compétition, Lawless, du génial réalisateur australien John Hillcoat. On attendait le nouvel essai du bonhomme avec énormément d’impatience depuis ses deux réussites : The Proposition en 2005 (western crépusculaire) et La route en 2009 (adapté du roman de Cormac McCarthy).

Sortie annoncée en septembre 2012


Autre film en compétition et pas des moindre, Cosmopolis du cinéaste organique, David Cronenberg. Ce serait un euphémisme de vous dire que l’on attend fermement le dernier film du canadien, tend on invoquait les dieux du 7e art pour qu’il revienne à ses thèmes fétiches : la chair et le sexe.

Sortie : 25 mai 2012


On murmure également qu’une version longue (environ 40 min) de l’immense chef-d’œuvre de Sergio Leone, Il était une fois en Amérique, serait présentée en séance spéciale. Autant dire que l’annonce de redécouvrir une telle fresque sur grand écran et peut-être plus tard une sortie Blu-ray nous fasse saliver.

Pour voir le programme complet de l’édition 2012, c’est ici que ça se passe.

Nicolas

Publicités