claude monet giverny Fondation Claude Monet Giverny

On s’est un peu loupé sur cette affaire, espérons qu’il ne soit pas trop tard… Ce soir, il y a conférence aux Dominicains de Haute-Alsace et c’est du paysage au XIXe siècle dont il est question, de Barbizon à l’impressionnisme.

Catherine Koenig, historienne de l’art, se chargera d’animer la conférence qui s’inscrit dans un cycle « nature » qui prendra fin le 17 avril prochain (cycle de conférences organisé dans le cadre d’un partenariat entre la médiathèque de Guebwiller & les Dominicains de Haute-Alsace).

Au début de l’exode rural, les campagnes commencent à se vider de leurs paysans et deviennent un lieu de villégiature pour les citadins aisés. Dans la forêt de Fontainebleau, à Barbizon, des peintres se retrouvent pour des promenades vespérales, des excursions. Un goût nouveau pour des compositions à l’anglaise plus spontanées se développe. Les peintres ont l’ambition de traduire la nature et ses manifestations atmosphériques d’un œil attentif. Les impressionnistes peignent sur le motif, pour traduire les jeux de lumière en modulations chromatiques, par touches de peinture écrasées sur la toile. Ces artistes ont observé les effets de la lumière solaire, ont su traduire les poudroiements irisés sur les choses et les êtres. Avec ténacité et sensibilité, il s’est inventé un nouveau rapport au monde qui se met en place plus autonome et plus inventif à l’origine d’une exceptionnelle postérité dans l’art moderne.

Rendez-vous ce soir à 20 heures au 34 rue des Dominicains. L’entrée est libre. Il est normalement recommandé de réserver au préalable sa place au 03 89 62 21 82. Vous avez encore le temps de le faire, le standard étant ouvert jusqu’à 17 heures, et pour la prochaine qui aura lieu mardi 17 mars prochain à 20 heures toujours aux Dominicains de Haute-Alsace, son titre « L’idée de nature dans l’art moderne et contemporain ». Attention, il s’agira de la dernière conférence en histoire de l’art de l’année.

Bon Giverny, ça n’est pas la porte à côté mais avouez que ça donne envie non ? Sinon, pour voir du Monet (et d’autres impressionnistes encore), on peut se faire la visite de la fondation Beyeler à Riehen près de Bâle.

A demain les oiseaux. Des becs.

Frida & Paco

www.les-dominicains.com

Publicités