portrait baptiste Crédit photo : Autoportrait Baptiste Schmitt

Celles & ceux qui suivent notre actu (les autres, parlez, allez à Soultz tiens !) savent bien qu’une exposition de photographies intitulée « Vestiges industriels » vient de démarrer en début de semaine à la médiathèque. Les photos sont de Baptiste Schmit & Samuel Spreyz et elles sont visibles juqu’au 12 mai prochain.

Aujourd’hui, gros plan sur Baptiste Schmitt né en 1988 à Mulhouse.

A la suite d’un parcours en filière scientifique jusqu’en classe de Terminale, Baptiste Schmitt a décidé d’apprendre le métier de photographe. Curieux et observateur, il souhaitait ainsi développer son sens artistique et acquérir les techniques nécessaires à la maîtrise de ce métier.

Passionné par les anciens procédés photographiques, il a progressivement adopté un style « documentaire » dans ses travaux, inspiré par ses maîtres que sont, entre autres, Walker Evans, Auguste Sander, Massimo Vitali et Raymond Depardon.
Actuellement en classe de terminale professionnelle photographique au lycée Notre Dame de la Providence à Saint-Dié-des-Vosges, il souhaite par la suite intégrer une école supérieure, éventuellement dans notre pays voisin, l’Allemagne.

En attendant les oiseaux, on vous invite à visiter le site de Baptiste

http://web.me.com/avion.jaune/Site/ACCUEIL.html

L’adresse est un peu compliquée certes, faites donc un copié-collé et ça ira très bien.

Et sur le réseau social de Marco, vous serez mignon, vous aimerez cette page ici.

Demain ou après-demain ou peut-être la semaine prochaine, on parlera du jeune Samuel Spreyz.

Des becs.

Frida & Paco

PS : Ceci est le 1002ème article écrit depuis la création de ce blogo en juin 2007, voilà ça fait drôle, jamais nous n’aurions imaginé être encore là à faire nos malins presque 5 ans plus tard… Merci en tout cas pour votre fidélité (même si question commentaires c’est plutôt molasson, 305 en 5 ans, oui c’est la honte on sait, faudrait pas qu’on s’amuse à comparer avec les stars de la blogosphère). Pour info, on parle de nous ici, peut-être que ça vous intéresse.

 

Publicités