jef gilson

Caramba! Il y a une paire d’années, une conchita mélomane m’avait demandé si par hasard Jef Gilson me disait quelque choses. « Heeeeiiiiin? », lui ai-répondu dans la foulée, faisant honneur à ma parfaite inculture du muchacho que je suis.
Entretemps (ça fait vraiment des plombes), en parcourant le Dictionnaire du Jazz, référence en la matière, je tombe sur ce jazzman, né en 1926 ici-même à Guebwiller. Madre dios!

De son vrai nom Jean-François Quiévreux, Jef Gilson a commencé sa carrière en tant que clarinettiste auprès de Claude Luter et Boris Vian. Il participera également au groupe vocal les Double Six (nous avons un disque ici).

Les dernières phrases sont tirées de Jazz Magazine : « Pionnier de l’enseignement du jazz en France, notamment avec son « Harmonie du jazz », il laisse le souvenir d’un inventeur intarissable et polémiste… »

Bref, Jef Gilson, ce n’était pas n’importe qui.
Bientôt une place -ou une rue- à Guebwiller ?

Hasta Luego,

Frida y Paco

Publicités