hope japan iké calendrier automne
Crédit images : Galerie Gamma

Nous avons le plaisir de vous annoncer « Splendeurs & misères du Japon », une manifestation organisée par la médiathèque de Guebwiller et la Galerie Gamma. Dans le cadre d’une action de solidarité « Hope Japan » en faveur des rescapés du Tsunami, menée par Véronique Masurel, directrice de la galerie Gamma est née l’idée de mettre à l’honneur le Japon et la culture japonaise.

A partir du 18 octobre jusqu’au 10 novembre 2011, vous aurez l’occasion de découvrir deux expositions et d’assister à une soirée lecture.

calen gerbera blancsCrédit image : Galerie Gamma

Du 18 octobre au 10 novembre : la Médiathèque accueillera une exposition de photographies d’Ikebana réalisés par Véronique Masurel. L’exposition sera visible aux horaires d’ouverture de la médiathèque.

Lapin-1Crédit image : Itsuki Yanaï

Du 29 octobre au 5 novembre : C’est la galerie Gamma qui prêtera ses murs à une exposition de peintures de Itsuki Yanaï.

Né au Japon en 1950, Itsuki Yanaï s’installe à Colmar en 1978. Véritablement habité par l’oeuvre de Mathias Grünewald « Le retable d’Issenheim », il consacrera 20 ans de sa vie à sa reproduction. Cette reproduction quasiment achevée sera exposée en 2003 à l’Hôpital Pasteur à Colmar.

François Jeker, passionné par le Japon et ami proche de Itsuki Yanaï a souhaité rendre hommage au peintre, disparu depuis deux ans, en exposant des oeuvres issues de collection de particuliers à la galerie Gamma à Guebwiller.

Le vernissage de cette exposition aura lieu vendredi 18 octobre à partir de 18 heures.

loic risser daniel-de-roulet_1
Crédits photos : Loïc Risser et Daniel de Roulet

Vendredi 28 octobre à 20 heures à la médiathèque : Le comédien Loïc Risser fera une lecture du texte de Daniel de Roulet « Tu n’as rien vu à Fukushima ». A l’issue de la lecture (40 minutes), aura lieu un débat avec l’écrivain ainsi qu’une séance de dédicace. L’entrée sera libre mais les places étant limitées, il est souhaite de réserver par téléphone au 03 89 74 84 82 (médiathèque) ou par mail j.tschaen@ville-guebwiller.fr

Daniel de Roulet est né à Genève en 1944. Après une formation d’architecte, il a gagné sa vie comme informaticien, spécialiste des réseaux de télécommunications. Depuis 1997, il se consacre entièrement à l’écriture. Une grande partie de son travail a été traduite en allemand. Ses romans ont aussi été publiés à New York et aux Pays-Bas. Il court les marathons à temps perdu et habite la France. Plusieurs de ses livres traitent du nucléaire, domaine dans lequel il a lui-même travaillé.Il a publié entre autres : L’homme qui tombe (Buchet-Castel, 2005), Kamikaze Mozart (Buchet-Castel, 2007), Le silence des Abeilles (Buchet-Castel, 2009)… Son prochain roman, à paraître s’intitulera Fusions.

Tu n’as rien vu à Fukushima est une lettre personnelle à une amie japonaise, en souvenir d’une soirée passée à Tokyo, il y a un an, jour pour jour, avant le tsunami et la catastrophe nucléaire de Fukushima. Cette lettre évoque aussi d’autres malheurs qui ont secoué le Japon et le souvenir heureux d’un séjour à la plage de Sendai -fascination extrême pour l’élégance inquiète de cette culture raffinée. Il est aussi question du rapport entre les nucléocrates et la littérature, des difficultés de se comprendre entre l’Europe et le Japon. L’auteur, qui a lui-même travaillé dans une centrale nucléraire, écrit ces pages d’une lucidité bienfaisante comme un écho à Hiroshima mon amour -dans lequel l’héroïne s’entendait reprocher : Tu n’as rien vu à Hiroshima. (Présentation de l’éditeur Buchet-Castel).

Loïc Risser est né en Alsace. Après des études de lettres, il intègre en 2005 l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre (ENSATT). Il y travaille avec Christian Schiaretti, Matthias Langhoff, Marc Paquien, Michel Raskine, Bruno Meyssat, Vincent Garanger, Madeleine Marion
Diplômé en 2008, il a depuis joué dans, entre autre, Et la nuit chante de Jon Fosse, mis en scène par Christian Giriat, Quelqu’un va venir de Jon Fosse, mis en scène par Michel Tallaron, Lorenzaccio d’Alfred de Musset, mis en scène par Claudia Stavisky, Continuez sans nous d’après Lucien Bunel, mis en scène par Catherine Cadol, ainsi que dans plusieurs films, téléfilms et courts-métrages. Il a aussi enregistré la voix off de plusieurs documentaires. Il travaille également en tant que récitant dans l’ensemble de musique médiévale Tormis, et a par ailleurs participé à plusieurs lectures publiques. Il fait partie depuis 2011 de la Maison des Comédiens (associée au TNP de Villeurbanne) et du Comité de Lecture des Taps (Théâtres municipaux strasbourgeois). Il prend actuellement part à des travaux de recherche au sein de la compagnie Un Excursus, dirigée par Barbara Bouley-Franchitti, et de la compagnie Ultima Chamada, dirigée par Luc Clémentin.

En janvier 2010, je lis La Centrale d’Elisabeth Filhol. Frappé par cette écriture et la puissance de ce roman, j’ai l’envie immédiate de travailler, d’une façon ou d’une autre autour de cette oeuvre. Cette envie en est restée au stade de la réflexion pendant plusieurs mois. En mars 2011, plus d’un an après, survient la catastrophe nucléaire de Fukushima Daiichi. La stupeur passée, c’est le moment de revenir vers le livre d’Elisabeth Filhol. Je commence à concrétier cette démarche en avril, et je découvre alors par hasard le livre de Daniel de Roulet, Tu n’as rien vu à Fukushima. Aussitôt, une évidence : c’est autour de ce court livre qu’il faut travailler…
Loïc Risser (extraits), juillet 2011.

Il ne nous reste plus qu’à espérer que vous viendrez nombreux visiter les deux expositions et assister à la soirée lecture.

www.lagaleriegamma.com
www.libella.fr/buchet-castel

C&B


Publicités