dicorock

Cette phrase signée Neil Young est restée dans les mémoires : en effet, elle aura été l’une des dernières écrites par Kurt Cobain avant de s’éteindre.
L’album « Nevermind » de Nirvana fête cette année ses 20 ans. Il n’en est pas vraiment question dans le « Dictionnaire amoureux du rock » concocté par Antoine de Caunes , mais quand-même !
Car le petit veinard, maître ès télévision avec les émissions Chorus, Rapido, les Enfants du Rock ou encore Eurotrash, a pu côtoyer nombre de rockeurs légendaires au théâtre de l’Empire. Mais aussi sur le plateau de Nulle Part Ailleurs, déguisé en plus grand fan de Dick (Rivers) du monde :

D’anecdotes en interviews, De Caunes aura vécu pas mal de choses. Ses préférés (Springsteen, les Stones, Lou Reed…) sont là, sans oublier les moins connus comme Manassas Little Feat ou Squeeze.

Revenons quand-même sur ce document d’archives que Didier l’Embrouille nous tuyaute : celui d’un concert de Gene Vincent en 1963 en Belgique, qui résume à lui seul toute l’énergie du rock. Il faut dire que le rockeur sortait d’un accident qui a été fatal à son copain Eddie Cochran. L’ambiance est plutôt survoltée :

à bientôt

Frida Y Paco