chamayou

La musique classique a aussi ses stars, moins connues c’est sûr.
Le 14 février dernier, ont été récompensés les futures pointures.

Côté catégories, voilà ce que ça donne :

Meilleur soliste instrumental : le pianiste Bertrand CHAMAYOU.
Un disque consacré à César Franck est sorti l’année dernière. Vous avez droit ici à un titre de Mendelssohn.

L’artiste lyrique de l’année, la meilleure Castafiore quoi : eh ben c’est Karine DESHAYES, qui est mezzo-soprano.
Un extrait de Cendrillon ci-dessous

On enchaîne avec la révélation dans la même catégorie artiste qui a du coffre, sauf que là c’est une nouvelle recrue, un peu la dauphine. Voici donc Clémentine MARGAINE, également mezzo-soprano de son état vocal. Il n’existe pas beaucoup de vidéos, on espère que celle-ci fera l’affaire :

Le dauphin du meilleur soliste instrumental, cette année ce n’est pas un pianiste, mais un tromboniste : Fabrice MILLISCHER

Le prix du meilleur compositeur est décerné au compositeur et organiste Thierry ESCAICH, toujours en activité évidemment. Cette fois-ci, nous avons un CD intitulé « Miroir d’ombres », classé en musique contemporaine :

Le meilleur enregistrement a été décerné aux concertos pour piano de RAVEL exécutés par Pierre-Laurent AIMARD au piano, l’orchestre de Cleveland et Pierre BOULEZ à la baguette. Dans cet extrait il s’agit de l’orchestre philharmonique de Berlin :

Cet enregistrement est attendu à la médiathèque!

Pour finir, une victoire d’honneur a été remise à la pianiste Brigitte ENGERER. Petite présentation de l’artiste :

voilà donc pour les classiques.

Nous continuons à en acheter ici! Pour ce mois, sont prévus le dernier récital en date de la soprano Magdalena Kozena, le disque de Maurice Ravel dont nous venons de vous parler, mais aussi des oeuvres sacrée de Francis Poulenc interprétrées par le choeur Accentus, des pièces de Clara Schumann (eh oui, elle a écrit des oeuvres!), et le choeur d’Estonie, qui vient se produire ce mois aux Dominicains.

à bientôt,
C&B

Publicités