stromae-cheese.1284302723

 

 

 

 

Hello,
après les Césars, les Victoires. Cette année, pour faire moins long et soporifique, les organisateurs ont décidé de faire 2 émissions, eh ouais. La première a eu lieu ce mois-ci, la deuxième demain mardi 1er mars.

On propose aussi aux G.O. de la soirée de présenter les défaites de la musique. Chaque année, ils se bousculent au portillon. Pourquoi pas leur proposer une reconversion dans « Un dîner presque parfait », parce que les casseroles, c’est pas c’qui manque.

Allez on commence.
« Imaginez le groupe Indochine qui fait de la moto sans casque sur une route de campagne. Et boum! »(P. Desproges) Au menu de la première soirée, une Victoire d’honneur leur a été remise.
On va pas être trop méchants non plus, la bande à Nicolas se donne sur scène, c’est déjà pas mal.

Le prix de la révélation de l’année a été décerné au groupe Lilly Wood & The Prick, qui a coiffé sur le poteau la populaire Zaz et Camelia Jordana. Wesh c’est trop la loose, la te-hon! Comme c’est la mode cette année des français qui choisissent l’anglais en LV1, vous êtes servis :

Oui on sait bien, il y en a d’autres, et notamment les rémois de The Bewitched Hands (ils sont dispos à la médiathèque), mais on n’est pas dans le jury. Miss Zuckerberg aurait choisi le Benjamin. T’inquiète, il joue dans un film là.

Le meilleur artiste sur scène, c’est Ben l’Oncle Soul, qui dépoussière la soul avec son petit orchestre. Ca bouge!

Meilleur album de chansons, c’est Nanard aux gros biscottos, toujours influencé par les musiques exotiques et afro-cubaines :

Meilleur album rock, « Ginger » de Gaetan Roussel. Le single « Help myself » fait plutôt penser à de la pop ou de la dance, mais s’ils disent que c’est du rock, on doit se tromper. Ok, c’est l’ancien chanteur de Louise Attaque, d’accord. Voici un extrait, c’est vrai que c’est très électrique, ils font attention à leurs intitulés aux Victoires.

On continue avec le meilleur album de musiques urbaines. En français, le meilleur album de rap, puisqu’étaient concernés Soprano, Abd Al Malik, Booba (pas le petit ourson), et Hocus Pocus, quatre artistes de la scène hip-hop donc. Et le gagnant est :

Le gamin du Neuhof a été récompensé, et c’est bien non ? Rap-zouk-slam, musiques mélangées (on dit métissées pour faire politiquement correct).

Au tour du meilleur album de musiques du monde. Pour ceux qui ont eu la chance de la voir aux Eurockéennes de Belfort l’année dernière, Hindi Zahra y a joué avec l’excellent orchestre égyptien (et la caravane passe) Al Tanbura, dont nous avons un disque ici, qui réchauffe pendant l’hiver. Un extrait ci-dessous :

Il nous reste l’électro (musiques électroniques ou dance), et là il y avait du beau monde : DJ Chloé, le Gotan Project, Uffie (et les vampires, on savait pas qu’elle était française), et :

Ouais c’est bien ça non ? Et le pire, c’est qu’on ne l’a même pas encore à la médiathèque, houuuuuu!!
Cette erreur sera réparée sous peu, puisque Stromae et Lilly machin seront disponibles dès le mois de mars.
Pour ce qui est des autres artistes, leurs albums sont ici.

PS : concernant Joan as Police Woman dont on vous a parlé la semaine dernière, j’ai oublié de vous préciser qu’elle sera demain soir mardi 1er mars à la Laiterie de Strasbourg.

allez bonne journée,

CB

Publicités