Simon-Werner-a-disparu…-Affiche-France

Quelques nouveaux films rempliront bientôt les bacs de la médiathèque, on fera le point à ce sujet la semaine prochaine. En attendant, il y a deux jours, on a vu « Simon Werner a disparu » de Fabrice Gobert avec Ana Girardot (la fille d’Hippolyte), Jules Pellisier, Estevan Carvajal Alegria et d’autres encore qu’on ne va pas tous citer mais dont vous trouverez le nom ici. L’histoire se déroule en 1992 dans un lycée de la région parisienne. Au sein d’une classe de Terminale, le jeune Simon Werner disparaît, puis vient le tour de Laetitia et enfin Jean-Baptiste. Et là tous les scénari sont possibles, les autres élèves de la classe reconstituent l’histoire de ces trois disparitions en fonction des éléments dont ils disposent. Le film démarre sur la scène de la fête d’anniversaire de Jérémie, deux de ses amis sortent prendre l’air, se retrouvent dans la forêt et découvrent un corps. Le réalisateur, à la manière de Gus Van Sant (voir Elephant, Palme d’Or 2003), va raconter l’histoire en remontant plusieurs jours avant la macabre découverte. Quatre personnages vont reconstituer les faits. On peut dire que cette sombre affaire tombe à pic car elle leur permet enfin de rompre avec ce quotidien monotone dans lequel ils sont enfermés. L’intrigue est plutôt efficace, le réalisateur a parsemé son film de petits indices, comme ça l’air de rien, et a savamment décrit le mal-être de ces adolescents à la quête d’un but. Ils se croient tous investis d’une mission, celle de découvrir pourquoi leurs amis se sont volatilisés. Pour sûr qu’on s’est mis à la place de ces jeunes, d’autant plus qu’on est en 1992 et que nous en 1992, on avait à peu près leur âge. La lumière qui se dégage des plans est très belle et l’ambiance troublante. Enfin, mention spéciale pour le choix de la musique, Sonic Youth c’est terrible ! On a littéralement fondu quand on a entendu Love like blood de Killing Joke, d’ailleurs pour ceux qui n’étaient pas nés…

http://www.youtube-nocookie.com/v/TnpwuRlXbhk?fs=1&hl=fr_FR

Hein, franchement ? On l’a en 45 tours pour ceux que ça intéresse.

Et la bande-annonce du film

Excellente soirée les oiseaux.

C&B

Publicités