ma cuisine de jours de fête ma petite robe noire easy marx cuisine de ducasse

Dites les oiseaux, dans 15 jours c’est la Noël ! C’est pas tout ça mais il faudrait commencer à songer aux agapes, en vérité, c’est ce qu’il y a de plus réjouissant en cette période de surabondance. Rassurez-vous, on a pensé à vous et on vous a fait une petite sélection de livres de recettes culinaires qui vous permettront de crâner le soir du réveillon.

On commence par le plus accessible, Ma cuisine des jours de fête de Nathaly Nicolas aux éditions Larousse. Nathaly Nicolas propose 27 menus de saison à travers une centaine de recettes. Le sommaire présente les quatre saisons avec à chaque fois les différentes étapes du repas détaillées (amuse-gueules, entrées etc.), c’est fort pratique. Un index par produit est également disponible à la fin du livre. Nathaly a bien pensé les choses puisqu’elle nous donne des idées de menus pour toutes les fêtes de l’années, d’Halloween à Mardi gras en passant par la Fête de la musique (on est un peu septique sur l’idée « je trimballe mes plats d’un concert à l’autre »). Soyons honnêtes, les recettes ne cassent pas trois pattes à un canard, toutefois quelques unes ont tout de même retenu notre attention, nous citons « la crème de lentille à la chantilly au lard » pour tester le nouveau siphon qu’on vient de s’acheter ou la longe de veau fourrée aux deux citrons confits qu’on s’est promis d’essayer. Au niveau de la présentation du livre, classique, une photo à droite et la recette à gauche. L’auteur nous donne quelques « trucs » et « secrets » bien utiles pour réussir chaque recette.

Le plus tendance des livres de cuisine a été écrit par Trish Deseine, une cuisinière « amateur » d’origine irlandaise qui vit en France et a publié déjà plusieurs livres de recette traduits dans plusieurs langues. « Ma petite robe noire et autres recettes », publié aux éditions Marabout a la particularité de comparer la cuisine à la mode vestimentaire. Les recettes sont classées par genre comme dans une armoire de fringues, les basics, les dessous, les accessoires etc. Il y a une annexe à la fin du livre très mal pensée à notre avis, pas de classement par ordre alphabétique, l’anarchie totale, on a dû mal à se repérer et à retrouver facilement les recettes. Ceci dit, les photos sur fond noir sont sublimes, la mise en scène des aliments est savamment réalisée et les recettes bien détaillées. On s’est un peu plus attardé sur la rubrique « Tenue de soirée », forcément c’est la Noël, on tombe la petite robe noire ou le smoking et on sort ses plus belles casseroles. La gambas poêlée à la noix de coco, mazette, ça a l’air superbe, les bonbons de foie gras à la poudre de chocolat, là les piafs, marqueront les esprits. Nous on teste bientôt la pizza noire, pommes de terre négresses à la façon Frédérick E. Grasser (l’ex femme de Pierre Hermé, le pâtissier), du calme il ne faut que 70 g de truffe noire, ça ne devrait pas trop nous ruiner…

On monte d’un niveau avec « La cuisine de Ducasse par Sophie », paru aux éditions d’Alain Ducasse (tant qu’à faire). Alain Ducasse (trois fois trois étoiles au guide Michelin voir bio ici), trop sympa comme chef, a bien voulu livrer quelques unes de ces recettes à Sophie Dudemaine, célèbre pour ces cakes de Sophie, madeleines de Sophie, barbecue de Sophie (stop on n’en peut plus) hyper  simples à réaliser (le cake c’est toujours la même base et tu y jettes tantôt de la tomate sèche et de la mozarella, tantôt du boudin noir et des pommes et l’apéro est prêt). En réalité la donzelle Sophie n’avait rien d’une cuisinière, non rien, simplement elle s’ennuyait ferme à la maison, un jour, dingue, elle a une idée brillante, pourquoi est-ce que je ne m’amuserais pas à confectionner de bons cakes appétissants que j’irais vendre sur les marchés hein ? Aussitôt pensé, aussitôt fait et gros succès, si bien que Sophie s’est vue proposer l’écriture d’un livre, puis un autre et encore un autre, des émissions de télévision, bref, c’est devenu une femme d’affaires.
Dans ce livre, vous y trouverez quelques 200 recettes tout de même ! Il y a un lexique, si vous êtes une « bille » en cuisine, vous saurez enfin ce que signifie « beurre clarifiée ou « chemiser un moule »… Et un index classique en fin de livre. La présentation des recettes est similaire aux classiques des livres culinaires, recette à gauche, photographie à droite. Rassurez-vous, elles sont extrêmement détaillées, les ingrédients sont connus (y’a pas de wasabi ou d’algues au nom improbable). Vous aurez droit aux petits conseils de Sophie, exemple : vous pouvez remplacer le jarret de veau par du porc… Parfois on se demande si on ne se moque pas de nous ! Le mille-feuille croustillant de pommes de terre et la polenta moelleuse aux olives ont l’air tout à fait délicieux. On a testé le fraisier pour 6 personnes, bien bien et assez simple à réaliser. On va tenter prochainement le bouillon de châtaignes servi avec sa crème fouettée. Voilà que la mère Sophie en rajoute une couche avec son must : ajoutez donc 60 g de truffe blanche râpée ou 6 cèpes crus émincés finement, pfff…

Et on termine avec le must « Easy Marx » de Thierry Marx, le roi de la cuisine moléculaire français, deux étoiles au guide Michelin (bio Wikipédia par là). Ah, c’est un peu notre chouchou lui, il nous semble bien qu’on en a déjà parlé via notre blogo, on a un doute mais si vous cherchez bien… Véritable encyclopédie composée de 500 recettes, il est impossible de ne pas trouver une recette qui vous convienne dans « Easy Marx ». Tout y est, du basique « risotto aux champignons » au plus original « espuma de courgette ». Il y a une table des recettes classées par genre (« légumes », « viandes », « desserts ») très bien foutu au début du livre ainsi qu’un index par ingrédients à la fin. La mise en page est très originale puisque chaque recette est numérotée, les ingrédients sont tous pris en photo, la réalisation étapes par étapes est hyper précise et photographiée également puis la mise en scène de la recette finalisée est minimaliste. C’est intéressant, surprenant et joli à la fois. On se verrait bien cuisiner pour la Noël la recette n° 468, la tarte au citron Geffrey et la n° 254, le moelleux de foies de volaille à la bisque de homard. Magnifiques à voir !

Voilà, on espère que vous trouverez votre bonheur dans cette sélection. Inutile de préciser que les livres cités ci-dessus sont disponibles à la médiathèque de Guebwiller. Excellente après-midi, nous on va se regarder la saison 2 de Mad Men, purée c’est bon !

C & B

Publicités