didier clad1 didier clad2
Crédit images : Peinture & Estampe de Didier Clad (Nos confuses mais impossible de trouver le nom des oeuvres, notre cher ami artiste-plasticien de son état a omis de le faire)

Manque d’inspiration pour le titre aujourd’hui, nous sommes donc allés à l’essentiel, une fois n’est pas coutume…

Didier Clad, artiste-plasticien alsacien n’est pas un inconnu pour nous bibliothécaires. En effet, nous avions déjà eu le plaisir d’accueillir certaines de ses oeuvres dans nos appartements en 2003 lors d’une superbe exposition présentée par trois artistes (Didier Clad, René Weber que nous vous avions présenté ici et Jiri Votruba, un artiste tchèque) « De Prague à Kruth en passant par Murbach ».

Du coup, en découvrant son travail, la ville de Guebwiller s’est dit que Didier Clad avait sa place au musée Théodore Deck à Guebwiller. Et c’est ainsi qu’il exposa au musée…

Didier Clad est à la fois peintre, graveur et créateur de livres-d’artistes. Il obtient un Capes d’arts-plastiques en 1991 et enseigne le dessin au collège. Installé à Thann, il obtient plusieurs prix pour ses oeuvres (Prix Robert Beltz, Prix des Métiers d’art etc.). Didier Clad s’ouvre maintenant aux nouvelles technologies (bah oui lui aussi) et utilise aussi bien l’informatique que la manipulation d’images et les anciennes techniques de gravure et d’impression. Il se définit « comme un vigneron sélectionnant ses crus et les assemblant pour créer et élever son vin » refusant de s’engager dans une démarche de type coopérative.

Toujours est-il que l’exposition de l’artiste intitulée « Eau, Terre, Feu, Cendres, Métal… » est visible jusqu’au 19 janvier 2011 au Musée Théodore Deck. Inutile de vous dire qu’elle vaut le coup d’oeil sinon vous vous doutez bien qu’on n’en aurait pas parlé ici,  vous commencez un peu à nous connaître.

On vous met l’adresse de son site internet ci-dessous car il est moderne le Didier Clad sinon survolez son nom, on a été sympa, on a usé et abusé du lien…

www.didier-clad.com
Et le musée aussi (même si leur site fait un peu pitié, mince on est quand même à l’ère du web 2.0) Musée Theodore Deck, 1 rue du 4 Février 68500 Guebwiller

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter un bon dimanche sous vos applaudissements. On se retrouve la semaine prochaine pour de nouvelles aventures (il y aura peut-être du billet demain si on s’ennuie mais c’est pas sûr).

C & B

Publicités