twitter

A y est, on a fait nos petits moutons, on s’est inscrit sur Twitter, dites. Bah oui, nous sommes devenus au fil du temps « addict » aux réseaux sociaux (que t’as plein d’amis virtuels que t’as jamais vu de ta vie et que tu ne rencontreras jamais). Mais attention, on va l’utiliser à bon escient, loin de nous l’idée de poster des inepties du genre « ma montre à quartz indique 9 h, la médiathèque vient d’ouvrir ses portes au public » ou « 15h15 : La carte et le territoire vient d’être emprunté » ou encore « Rhôô je m’ennuie, tiens si j’allais faire un peu de facing sur les étagères ? ». Non, non les amis, nous on écrira plein de choses intéressantes sinon on s’abstiendra et notre compte décédera de sa mort naturelle.

Vous pouvez suivre notre actualité Twitter dans la rubrique de gauche sur ce blogo, on essaiera d’être bavard. Descendez voir avec la souris, là juste en-dessous des archives (vous êtes bigleux ou quoi ?). Notre nom d’utilisateur est mediagueb (http://twitter.com/mediagueb).

N’hésitez pas à nous inviter si vous aussi faites partie de ce réseau communautaire. Bon dimanche alors.

Caro & Bruno

PS : Une nouvelle série (deux saisons) vient d’intégrer notre fonds. « En analyse », c’est une psychothérapie suivie par quatre personnages qu’ont tout plein de problèmes existentiels (y’a une gymnaste suicidaire qui a deux bras dans le plâtre, c’est pas pratique, un type de l’US army bien musclé qui revient d’Irak, une femme pénible et allumeuse qui ne sait pas si elle veut épouser son amoureux et un couple qui se dispute tout le temps). Notez que le psychothérapeute est assez bellâtre et qu’il suit lui-même en amont une psychothérapie. Bien entendu, on a droit aux clichés surfaits tels que la patiente (on vous laisse deviner laquelle) qui tombe amoureuse du psychothérapeute (en même temps, il fait exprès de lui lancer des petits regards mystérieux). A part cela, c’est assez bien fichu et on se prend rapidement au jeu du huis-clos (tout se passe dans l’appartement du beau psy et dans celui de la psy du psy).

Publicités