dans nos reves

Voici maintenant la deuxième édition de l’exposition d’art contemporain organisée par la ville de Guebwiller en collaboration avec le Frac Alsace. Voir « Bienvenue chez vous… ! » ici

Du 18 septembre au 24 octobre 2010, 9 oeuvres seront exposées au musée Théodore Deck et à la médiathèque de Guebwiller. L’objectif de « Dans nos rêves… ! » est d’accueillir les publics dans une exposition d’art contemporain en proposant aux visiteurs des thèmes et un choix d’oeuvres dans lesquelles chacun puisse de retrouver et se projeter. Nous quittons cette année le monde du quotidien pour entrer dans celui des rêves, ceux des artistes mais aussi les nôtres, ceux du public, ceux de celui qui regarde et qui se laisse porter par ses émotions. Estelle Pretro, commissaire de l’exposition.

Les oeuvres exposées au musée Théodore Deck :

natural history part 1

Cy TWOMBLY, né aux Etats-Unis en 1928 présente « Natural History Part I. Mushrooms », 1974.

fabio balducci

Marie COOL & Fabio BALDUCCI, artistes français présentent une série de 10 dessins « Sans titre », 2005-2007

pierre petit

Pierre PETIT, né dans les Pyrénées Orientales en 1949, propose une pièce-installation intitulée « La rue », 1995

outside the living room

Pia RONICKE est née en 1974 au Danemark. C’est une vidéo couleur sonore qu’elle présente « Outside the Living Room », 2000

balthasar burkhard

Balthasar BURKHARD, photographe suisse est né en 1944 et est décédé récemment en avril dernier. Sa photographie « Aile de faucon », 1988, est présentée au musée.

fabrizio plessi

Fabrizio PLESSI, naît en 1940 en Italie. « Spugna d’emergenza in caso di alta marea a Venezia », 1973 est l’oeuvre présentée.

petra werle

L’alsacienne Petra Werlé, née en 1956 à Strasbourg a sculpté « Le paradis oublié » en 1985

Les deux oeuvres exposées à la médiathèque :

elina brotheruselina brotherus 1

Nous avons la chance d’accueillir sur nos murs deux magnifiques photographies de Elina Brotherus, photographe finlandaise. Low Horizon 2, 2000 & Very Low Horizon 3, 2001 issues de la série The New Painting, 2002-2004. Il faut absolument se rendre sur place (donc chez nous) pour percevoir ce qui se dégage de ces deux photographies, c’est tout à fait troublant.

Voir sur le site internet de la ville de Guebwiller http://www.ville-guebwiller.fr les horaires d’ouverture du musée.

Sinon, dans le genre « rien à voir », Stan, le blogueur surdoué a publié ses articles du blog en version papier. C’est déjà quasiment culte, il faut le savoir…

Et puis on devait vous parler de la rentrée littéraire, ben finalement, on ne le fera pas, plus envie. Peut-être que le brun vous donnera ses impressions sur le dernier Houellebecq (il est fan donc ça risque de ne pas être très objectif tout cela).

C’est bon, laissez-nous maintenant. On revient demain.

C & B.

Publicités