biolay280709benjamin-biolay_la-superbe

Bruno ne m’en voudra pas de lui voler son espace le temps de vous dire tout le bien que je pense du dernier album de Benjamin Biolay. Benjamin Biolay est un artiste qui, à cause de sa désinvolture, ses frasques et ses critiques acerbes du milieu musical en agace plus d’un mais il faut quand même reconnaître que ce type a un immense talent (voilà c’est dit) ! Alors lorsque mon collège discothécaire (Bruno) m’a annoncé fièrement qu’il avait réceptionné « La superbe » du cher Benjamin (il sait que tous ses albums trônent dans ma discothèque), je me suis précipitée pour l’écouter et là, gros coup de coeur, mon Dieu ce que la musique de ce garçon se bonifie avec le temps. Ce sixième album est un véritable bijou, les mélodies sont magnifiques et les textes, ah les textes, je ne résiste pas à l’envie de vous faire savourer un passage de la sublime « superbe » oui encore elle…

On Reste Dieu Merci à la merci
D’un conifere,
D’un silence inédit,
D’une seule partie de jambe en l’air,
Le soleil est assis, du mauvais coté de la mer,
Quelle aventure, quelle aventure…
On Reste Dieu Merci à la merci
D’un abri bus,
Ne reste pas ici, On entend
Sonner l’angelus
Le soleil est joli,
Plus triste que le cirque Gruss
Quelle aventure, quelle aventure…

Benjamin se livre dans cet album probablement comme il ne l’avait encore jamais fait, il est mélancolique à souhait et raffiné comme toujours. Certains l’ont même comparé à des grands noms tels que Bashung ou Gainsbourg, moi je m’en moque et je me pâme en écoutant « Ton héritage » ou encore « Brandt Rhapsodie ». J’hésite encore à désigner mon titre préféré dans l’album car je les aime tous et chaque fois que j’en entends une, je me dis « cette fois c’est certain, c’est celle-ci que je préfère » et le lendemain c’en est une autre…
Evidemment, l’album est disponible à la médiathèque (enfin quand je l’aurai rendu) ! Bon dimanche mes oiseaux. Je vous laisse écouter…


Caroline.

Publicités