Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

janvier 2010

Une femme sous influence

john cassavetes Photo © http://www.siffblog.com

Il me semble vous avoir promis un jour de vous parler de John Cassavetes, ce brillant réalisateur américain disparu en 1989. Cinéaste indépendant, John Cassavetes est surtout connu pour son style très particulier (techniquement parlant, j’y reviendrai un peu plus tard) et son attachement à mettre en lumière les acteurs. Il démarre sa carrière dans la  réalisation en 1958 avec un film basé sur l’improvisation « Shadows » sur le thème de la discrimination raciale. La bande originale est signée par Charles Mingus, inutile de préciser que ce film est un pur bijou (la plupart des films de Cassavetes le sont d’ailleurs). Fort du succès remporté par « Shadows », John Cassavetes travaille pendant un temps pour la Paramount avec qui il réalise plusieurs longs métrages mais il retourne rapidement vers ses premières amours, le cinéma indépendant. La particularité de Cassavetes est qu’il porte beaucoup d’attention à ses acteurs, il tourne « en famille » avec femme & amis, dans sa maison, caméra à l’épaule et avec spontanéité. En effet, souvent les acteurs ignorent qu’ils sont filmés, la caméra tourne jusqu’à la fin de la pellicule, ce qui donne une ambiance imprégnée de réalisme et des scènes sublimissimes.

Plusieurs acteurs ont débuté leur carrière avec John Cassavetes, Peter Falk, qui ne s’est pas uniquement contenté d’être le lieutenant Columbo dans la série du même nom, en fait partie et il voue une admiration sans borne au cinéaste. Il faut dire que Peter Falk est un excellent acteur que l’on voit peu au cinéma, d’ailleurs Wim Wenders ne s’est pas trompé car il lui a offert un très beau rôle dans son film « Les ailes du désir ». Bref, revenons-en à nos moutons… Le film de Cassavetes sur lequel je choisis de parler aujourd’hui est « Une femme sous influence », tourné en 1975.

une femme sous influence
Image : Une femme sous influence, John Cassavetes, Gena Rowland
s

Il y a donc une femme Mabel (Gena Rowlands), son mari Nick (Peter Falk) et leurs enfants. Nick, chef de chantier est submergé de travail et ne peut donc pas rentrer à la maison pour la nuit. Mabel déprimée confie les enfants à sa mère, sort dans un bar, se soûle et ramène un homme chez elle. Lorsque Nick rentre à la maison le lendemain accompagné de son équipe d’ouvrier, une scène de ménage éclate. Mabel sombre peu à peu dans une profonde dépression frisant la folie. Et c’est là que la performance d’acteur est tout à fait exceptionnelle, Gena Rowlands s’immisce complètement dans le personnage et passe en l’espace d’une minute d’un état (à peu près) normal à l’hystérie. Oui Gena Rowlands est lumineuse, oui Gena Rowlands est la plus grande actrice que le cinéma ait jamais connu (ça c’est totalement subjectif). Evidemment, Peter Falk est également très bon mais il est évident que John Cassavetes a centré son film sur la femme et ses états d’âme. Finalement, on finit par focaliser sur sa souffrance et les autres protagonistes passent au second plan. Hormis les deux dernières séquences qui racontent le retour de Mabel après plusieurs mois d’hospitalisation en psychiatrie, l’histoire d’une femme sous influence se déroule sur une courte période d’à peine 24 heures.

Vous l’aurez compris, je vous invite vivement à venir à la médiathèque emprunter ce chef d’oeuvre et les autres films de Cassavetes d’ailleurs (filmographie consultable sur notre catalogue en ligne). Voici un extrait d’une femme sous influence…


Bon week-end mes oiseaux.

Caroline

Philippe Dolfus à la radio

philippe dolfus Photo Philippe Dolfus © DNA

Il n’est pas rare que vous entendiez parler des Dominicains de Haute-Alsace ici. En effet, cette scène musicale nationale qui propose une programmation dans des genres aussi différents que le classique, l’électroacoustique ou encore le jazz est un de nos partenaires depuis plusieurs années déjà.

L’heure est venue de vous présenter son directeur, Philippe Dolfus qui a été accueilli la semaine dernière dans l’émission de Olivier Nahum « Le partage de midi » sur France Musique. Pour l’écouter, il suffit de vous rendre ici

olivier nahumPhoto : Olivier Nahum

Le programme pour la saison 2009/2010 est visible sur le site internet des Dominicains

Bon week-end !

Caroline

www.les-dominicains.com
http://sites.radiofrance.fr/francemusique

Samudaripen

samudaripen Image © Compagnie Mémoires Vives

Il est existe peu de documents sur le génocide tsigane le « Samudaripen ». Souvenons-nous, durant la seconde Guerre Mondiale, entre 250 000 et 500 000 gitans ont été exterminés par les nazis. En effet, considérés comme « racialement inférieurs », le peuple Tzigane a connu un destin parallèle à celui du peuple juif. Michael Stoll, chorégraphe a appris récemment que son grand-père maternel était dans un camp d’internement en France pendant cette sombre période. Dans la culture tsigane, on ne parle pas des morts « Pour qu’ils ne reviennent pas nous hanter » dit Michael Stoll, c’est pour cela que les Tziganes ont mis du temps à faire ce travail de transmission de la mémoire.

La Compagnie Mémoires Vives (nous vous l’avions présentée ici) a créé un nouveau spectacle sur le thème du Samudaripen. Cette compagnie créée par plusieurs artistes et travailleurs sociaux s’est donnée pour objectif de produire et diffuser des spectacles vivants traitant de l’histoire des immigrations et la mémoire collective.

Yan Gilg, auteur-compositeur-interprète et directeur artistique de la compagnie Mémoires Vives a mis en scène « Samudaripen », qui raconte l’histoire du racisme, la construction des stéréotypes. Yan et sa compagnie ravivent la mémoire sur la déportation des Tziganes par une chorégraphie sculptée de rap, slam, théâtre, musique et poésie.

Les Dominicains de Haute-Alsace soutiennent cette création et ont proposé à Yan Gilg de travailler en collaboration avec la médiathèque de Guebwiller et une classe du collège Mathias Grünewald de Guebwiller sur un projet d’écriture de textes liés au Samudaripen. La classe de 3ème Segpa (section dirigée par Annick Galliath) de Katia Funfschilling participera dès le 1er février prochain à cet atelier d’écriture, leurs textes seront mis en musique par Yan Gilg et leurs compositions seront enregistrées.

Je vous tiendrai informés au fur et à mesure du fil des événements et mettrai en ligne les textes des élèves. En attendant, nous vous donnons rendez-vous

Vendredi 23 avril 2010 à 20h30
à l’espace Grün de Cernay

pour voir le spectacle Samudaripen de la Compagnie Mémoires Vives

Vous pouvez directement effectuer vos réservations en ligne ici.

Et voici encore une présentation du spectacle (voir à partir de 12 min 47) diffusée sur France 3 Alsace.

Enfin, un extrait musical du spectacle

http://www.blog.fr/srv/media/dewplayer.swf?son=http://data6.blog.de/media/248/4301248_bc6e390e0f_a.mp3

http://www.les-dominicains.com
http://www.cie-memoires-vives.com

Caroline

Cinéma le Florival : programme du 20 janvier au 2 février 2010

PROGRAMME DU 20 JANVIER AU 2 FEVRIER 2010

princesse et la grenouille LA PRINCESSE ET LA GRENOUILLE (Sortie Nationale) – Etats-Unis – Film d’animation
Réalisé par Ron Clements, John Musker, avec China Moses, Anika Noni Rose, Liane Foly


Un conte qui se déroule à la Nouvelle-Orléans, dans le légendaire quartier français, où vit une jeune fille nommée Tiana.

Mercredi 27 janvier à 14 heures, 16 heures & à 18 heures
Jeudi 28 janvier à 18 heures
Vendredi 29 janvier à 18 heures & à 20h30
Samedi 30 janvier à 11 heures, 14 heures, 16 heures & à 18 heures
Dimanche 31 janvier à 11 heures & à 14 heures
Lundi 1er février à 18 heures
Mardi 2 février à 20h30

avatar AVATAR – Etats-Unis – Film de Science-Fiction
Réalisé par James Cameron, avec Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver

M
algré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des  » pilotes  » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake…

Mercredi 20 janvier à 14 heures & à 17h15
Vendredi 22 janvier à 14h30 & à 17h15
Samedi 23 janvier à 11 heures, 17 heures & à 20h30
Dimanche 24 janvier à 14 heures & à 17 heures


siffleur LE SIFFLEUR – France – Comédie
Réalisé par Philippe Lefebvre, avec François Berléand, Thierry Lhermitte, Virginie Efira

Armand coule une pré-retraite dorée sous le soleil de la Côte d’Azur, entre sa boutique de prêt-à-porter, sa Viviane chérie et… son jardin secret : l’Aline Roc. Une terrasse, vue sur la mer, où, chaque midi, en dégustant sa sole grillée, il s’isole, s’évade et rêve. Oui, mais voilà, l’Aline Roc va être vendu…

Jeudi 21 janvier à 20h30
Dimanche 24 janvier à 20h30
Mardi 26 janvier à 18 heures

tetro TETRO (Art & Essai) – VOSTF – Etats-Unis – Film dramatique
Réalisé par Francis Ford Coppola, avec Vincent Gallo, Alden Ehrenreich, Maribel Verdu

Tetro est un homme sans passé. Il y a dix ans, il a rompu tout lien avec sa famille pour s’exiler en Argentine.
A l’aube de ses 18 ans, Bennie, son frère cadet, part le retrouver à Buenos Aires.
Entre les deux frères, l’ombre d’un père despotique, illustre chef d’orchestre, continue de planer et de les opposer.
Mais, Bennie veut comprendre. A tout prix. Quitte à rouvrir certaines blessures et à faire remonter à la surface des secrets de famille jusqu’ici bien enfouis.

Mercredi 20 janvier à 20h30
Jeudi 21 janvier à 17h30
Lundi 25 janvier à 20h30

solomon kane SOLOMON KANE – Etats-Unis – Film fantastique
Réalisé par Michael J. Bassett, avec James Purefoy, Max von Sydow, Pete Postlethwaite

Dans un XVIe siècle ravagé par les guerres, le capitaine Solomon Kane est une redoutable machine à tuer, aussi brutale qu’efficace. Armé des pistolets qui font sa marque, de sa dague et de sa rapière, lui et ses hommes laissent libre cours à leur soif de sang alors qu’ils combattent au nom de l’Angleterre d’un continent à l’autre. Pourtant, lorsque Kane décide d’attaquer une mystérieuse forteresse quelque part en Afrique du Nord, sa mission va prendre un tournant fatal… Un par un, ses hommes sont décimés par des créatures démoniaques, jusqu’à ce qu’il reste seul face à l’envoyé du diable, venu des profondeurs de l’Enfer pour s’emparer de son âme atrocement corrompue. Kane parvient à s’échapper, mais il sait qu’il doit maintenant se racheter en renonçant à la violence et en se consacrant désormais à une vie de paix et de pureté.Sa nouvelle spiritualité ne tarde pas à être mise à l’épreuve lorsqu’il revient dans une Angleterre dévastée par des hommes diaboliques à la solde d’un être masqué terrifiant, l’Overlord…

Samedi 23 janvier à 14h30
Dimanche 24 janvier à 11 heures

contes de l'age d'or LES CONTES DE L’AGE D’OR (Art & Essai) – VOSTF – Roumanie – Comédie dramatique
Réalisé par Cristian Mungiu, avec Diana Cavaliotti, Radu Iacoban, Tania Popa

Les 15 dernières années du régime de Ceausescu ont été les pires de l’histoire de la Roumanie. Et pourtant, la propagande officielle de cette époque l’avait nommée « l’âge d’or »…
Les Contes de l’âge d’or est l’adaptation à l’écran des « légendes urbaines » les plus connues. Elles sont à la fois comiques, étranges, émouvantes et puisent leur inspiration dans un quotidien souvent surréaliste, quand l’humour était le seul moyen de survie de tout un peuple. Les Contes de l’âge d’or restitue l’atmosphère de l’époque et dresse à petites touches le portrait d’un pays soumis à la logique perverse d’une dictature.
Quand un chauffeur livreur décida, pour la première fois de sa carrière, d’ouvrir son camion scellé, il découvrit ainsi le lien entre les oeufs, Pâques et l’amour conjugal…
Un policier reçut un porc vivant comme cadeau de Noël et pensa que le gazer serait la meilleure façon de tuer l’animal en silence, pour ne pas réveiller ses voisins affamés…
Dans la Roumanie des années 80, Bughi et Crina jouaient les Bonnie and Clyde, en collectant des bouteilles d’air…

Lundi 25 janvier à 18 heures
Mardi 26 janvier à 20h30

RAS R.A.S, NUCLEAIRE RIEN A SIGNALER (Soirée spéciale ciné-club) – France – Film documentaire
Réalisé par Alain de Halleux

Projection-débat autour du film « Pour ou contre le nucléaire ? Et si la question était ailleurs ? Un témoignage essentiel manque au débat, celui des travailleurs du nucléaire. Notre sécurité est entre leurs mains. Ce film leur donne la parole ».

Ce film sera précédé par la projection du documentaire de Laura Zornitta « L’énergie nucléaire ».

Pour ou contre le nucléaire ? Et si la question était ailleurs ?
Un témoignage essentiel manque au débat, celui des travailleurs du nucléaire.
Notre sécurité est entre leurs mains. Ce film leur donne la parole

Vendredi 22 janvier à 20h30

bright star BRIGHT STAR (Art & Essai) – VOSTF – Etats-Unis – Film dramatique
Réalisé par Jane Campion, avec Abbie Cornish, Ben Whishaw, Paul Schneider (II)

Londres, 1818. Un jeune poète anglais de 23 ans, John Keats, et sa voisine Fanny Brawne entament une liaison amoureuse secrète.
Pourtant, les premiers contacts entre les deux jeunes gens sont assez froids.
John trouve que Fanny est une jeune fille élégante mais trop effrontée, et elle-même n’est pas du tout impressionnée par la littérature.
C’est la maladie du jeune frère de John qui va les rapprocher. Keats est touché par les efforts que déploie Fanny pour les aider, et il accepte de lui enseigner la poésie.
Lorsque la mère de Fanny et le meilleur ami de Keats, Brown, réalisent l’attachement que se portent les deux jeunes gens, il est trop tard pour les arrêter. Emportés par l’intensité de leurs sentiments, les deux amoureux sont irrémédiablement liés et découvrent sensations et sentiments inconnus.  » J’ai l’impression de me dissoudre « , écrira Keats. Ensemble, ils partagent chaque jour davantage une obsédante passion romantique qui résiste aux obstacles de plus en plus nombreux. La maladie de Keats va pourtant tout remettre en cause…

Mercredi 27 janvier à 20h30
Jeudi 28 janvier à 20h30
Dimanche 31 janvier à 21 heures
Lundi 1er février à 20h30
Mardi 2 février à 18 heures

prophète UN PROPHETE (Soirée ciné-club) – France – Film dramatique
Réalisé par Jacques Audiard, avec Tahar Rahim, Niels Arestrup, Adel Bencherif

Soirée-débat autour du film avec l’Espace jeunesse de Guebwiller et l’association Jean Finiels.
Taha Lemaisi, acteur du film sera notre invité d’honneur et répondra aux questions du public. Le débat sera suivi du verre de l’amitié offert par l’association Jean Finiels.

Condamné à six ans de prison, Malik El Djebena ne sait ni lire, ni écrire. A son arrivée en Centrale, seul au monde, il paraît plus jeune, plus fragile que les autres détenus. Il a 19 ans.
D’emblée, il tombe sous la coupe d’un groupe de prisonniers corses qui fait régner sa loi dans la prison. Le jeune homme apprend vite. Au fil des  » missions « , il s’endurcit et gagne la confiance des Corses.
Mais, très vite, Malik utilise toute son intelligence pour développer discrètement son propre réseau…

Dimanche 31 janvier à 17 heures

Tarif plein : 6,50 €
Tarifs réduits : 5,50 € lundi et mercredi tarif réduit pour tous
4,50 € le matin et en deuxième partie de soirée
4 € sur présentation de la carte Vita culture

Abonnements :
10 places non nominatives (valable 1 an) : 50 €
5 places nominatives (valable 3 mois) : 20 €

Un supplément de 1 € vous sera demandé pour les films en 3D (location des lunettes)

Cinéma le Florival – 68500 Guebwiller
http://www.cinema-florival.com

Momix : le Papalagui

momix logoPapalagui - La Ville N&B 6-1

affiche momix Affiche réalisée par Clotilde Perrin

Momix est un festival international de spectacles vivants (marionnettes, danse, théâtre etc.) s’adressant au jeune public qui a lieu au Créa à Kingersheim (68). Cette année, pour sa 19ème édition, Momix accueillera une trentaine de compagnies venues de France, de Belgique, d’Allemagne, d’Autriche ou du Québec ; Elles se produiront non seulement à Kingersheim mais également dans des lieux partenaires à travers le grand Est du 28 janvier au 7 février 2010. Le programme complet de Momix est visible ici

Guebwiller accueillera la Compagnie des Singes Hurleurs pour un spectacle de théâtre d’objets réservé aux plus de 6 ans intitulé Le Papalagui. Elle se produira

Jeudi 4 février 2010 à 19h30
à la Cave Dîmière

momix photo Photo © Pascal Perennec

« Papalagui », c’est un mot originaire de l’île de Samoa dans l’Océan Pacifique qui signifie le Blanc, l’Européen, l’Occidental. Les Papalaguis c’est nous ! En 1900, Touivaii, un chef de tribu des îles Samoa, a visité l’Europe puis est reparti sur son île du bout du monde. Il a retrouvé ses frères et leur a tout raconté. Mais comment narrer une ville à celui qui a toujours habité dans une hutte entourée de palmiers ? Comment expliquer l’argent à celui qui cueille simplement une banane quand il a faim ? Comment raconter son voyage à celui qui n’a pas vécu ?

www.myspace.com/compagniesingeshurleurs

L’entrée est libre. Renseignements et réservations au 03 89 74 84 82 ou par mail jasminetschaen.mediagueb@wanadoo.fr

www.momix.org
http://festival-momix.over-blog.com

Florence + = …

florence + the machine

Florence + The Machine « Lungs » – Pop prometteuse

Avec son premier disque « Lungs », la jeune anglaise Florence Welch rafraîchit la pop en 2009. Son album s’inspire de multiples influences : une pop aérienne service par des instruments acoustiques où rôde l’ombre de Kate Bush, mais aussi des passages rock plus appuyés. Les percussions apportent tout au long des chansons une réelle densité. La chanteuse utilise sans trémolos sa voix fragile, au registre varié, pour faire ressortir l’émotion de ses compositions. Sans s’enliser dans le côté obscure de ses paroles, Florence + The Machine en reflète plutôt le lyrisme bouillonnant.
Comme on dit dans le milieu du sport : pour un premier album, c’est une vraie perf’ !

www.myspace.com/florenceandthemachine

Bruno

La belle s’est endormie

lhasa blog mediatheque

Artiste d’origine américano-mexicaine, belle et talentueuse, Lhasa chante en espagnol, en français et en anglais. Elle nous aura laissé 3 disques. Parmi eux, « La Lhorona », paru en 1997. Ume bombe musicale à l’époque, tant cette musicienne tranchait avec le reste de la production. Sa musique était très riche, entre folk, blues et tradition latino-américaine, le tout servi par une voix chaude et sensuelle. Que dire de plus, sinon que son dernier disque, simplement intitule « Lhasa », restera lui aussi dans les mémoires.
Durant sa carrière, Lhasa aura vendu un million de disques dans le monde.

Bruno

Les sons de la semaine

Au menu… Mansfield TYA et Sexy Sushi (hein que ça vous tente ?)

mansfield tyasexy sushi

C’est vrai que l’on aurait pu en parler pour la journée de la femme, mais bon… Deux groupes hexagonaux nous intéressent cette fois-ci : Mansfield TYA et Sexy Sushi.

Quand Mansfield TYA pratique sa musique tout en retenue, Sexy Sushi aime provoquer. D’un côté on retrouve un folk intimiste, de l’autre un style très électro. Si l’on peut comparer Mansfield TYA à l’univers en velours de Dominique A, Sexy Sushi nous rappelle plutôt les délires de Didier Super.
Il n’empêche que les deux groupes ont en commun leur « décalage », et aussi une innovation constante.
On n’oubliera pas non plus le travail accompli sur les textes, non sans une pointe d’humour : Mansfield TYA : « Il n’y a pas d’étoile/Sur le plafond/Si je m’allonge au sol/Je ne vois que des cons ».
Sexy Sushi : « J’suis une star de merde/Qui passe pas à la radio/A nos concerts c’est l’enfer/On brûle les proprios ».

Et une vidéo


Et deux vidéos

Quand on pense que la même personne officie dans les deux groupes…

Et aussi
http://www.myspace.com/mansfieldtya
http://www.myspace.com/sexysushimusic

Bruno

PS : très bonne année à vous !

Cinéma le Florival : programme du 13 au 19 janvier 2010

PROGRAMME DU 13 AU 19 JANVIER 2010

avatar AVATAR (Numérique 3D) – Etats-Unis – Science-fiction
Réalisé par James Cameron, avec Sam Worthington, Zoe Saldana, Sigourney Weaver

Malgré sa paralysie, Jake Sully, un ancien marine immobilisé dans un fauteuil roulant, est resté un combattant au plus profond de son être. Il est recruté pour se rendre à des années-lumière de la Terre, sur Pandora, où de puissants groupes industriels exploitent un minerai rarissime destiné à résoudre la crise énergétique sur Terre. Parce que l’atmosphère de Pandora est toxique pour les humains, ceux-ci ont créé le Programme Avatar, qui permet à des  » pilotes  » humains de lier leur esprit à un avatar, un corps biologique commandé à distance, capable de survivre dans cette atmosphère létale. Ces avatars sont des hybrides créés génétiquement en croisant l’ADN humain avec celui des Na’vi, les autochtones de Pandora.
Sous sa forme d’avatar, Jake peut de nouveau marcher. On lui confie une mission d’infiltration auprès des Na’vi, devenus un obstacle trop conséquent à l’exploitation du précieux minerai. Mais tout va changer lorsque Neytiri, une très belle Na’vi, sauve la vie de Jake…

Mercredi 13 janvier à 17 heures
Vendredi 15 janvier à 20h30
Samedi 16 janvier à 17 heures & à 20h30
Dimanche 17 janvier à 14 heures & à 17 heures
Mardi 19 janvier à 20h30


alvin et les chipmunks 2 ALVIN ET LES CHIPMUNKS 2 – Etats-Unis – Film d’animation
Réalisé par Betty Thomas, avec Jason Lee, Justin Long, Jesse McCartney

Alvin, Simon et Théodore sont de retour ! Cependant, cette fois, les Chipmunks doivent mettre de côté leur célébrité pour retourner à l’école. Ils devront sauver le programme musique de leur établissement en participant à un concours. Dès lors, le trio de chanteurs devra faire face à des rivales très séduisantes pour remporter les 25 000 dollars qui sont à la clé.

Mercredi 13 janvier à 15 heures
Samedi 16 janvier à 11 heures & à 14h30
Dimanche 17 janvier à 11 heures

pas si simple PAS SI SIMPLE – Etats-Unis – Comédie
Réalisé par Nancy Meyers, avec Meryl Streep, Alec Baldwin, Steve Martin

Jane a divorcé de Jake, et Jake s’est remarié avec une femme plus jeune. Quand Jane commence à sympathiser avec Adam, un architecte qui travaille avec elle, et que Jake se met à regretter son remariage, les choses se compliquent…

Mercredi 13 janvier à 20h30
Lundi 18 janvier à 17h30


esther ESTHER (Interdit moins de 12 ans) – Etats-Unis – Thriller
Réalisé par Jaume Collet-Serra, avec Vera Farmiga, Peter Sarsgaard, Isabelle Fuhrman

Après avoir perdu l’enfant qu’elle attendait, la fragile Kate voit ressurgir les douloureux souvenirs d’un passé qu’elle préférerait oublier.
Hantée par des cauchemars récurrents, et décidée à retrouver une vie de couple équilibrée, elle fait le choix, avec son compagnon John, d’adopter un enfant. A l’orphelinat voisin, Kate et John se sentent étrangement attirés par une fillette, Esther.
Mais Kate ne tarde pas à découvrir la face cachée de la  » douce  » enfant. Autour d’elle, personne n’a rien remarqué, et nul ne semble partager ses doutes et ses inquiétudes…

Jeudi 14 janvier à 20h30
Vendredi 15 janvier à 18 heures


route LA ROUTE (Art & Essai) – Etats-Unis – Science fiction
Réalisé par John Hillcoat, avec Viggo Mortensen, Kodi Smit-McPhee, Guy Pearce

Il y a maintenant plus de dix ans que le monde a explosé. Personne ne sait ce qui s’est passé. Ceux qui ont survécu se souviennent d’un gigantesque éclair aveuglant, et puis plus rien. Plus d’énergie, plus de végétation, plus de nourriture… Les derniers survivants rôdent dans un monde dévasté et couvert de cendre qui n’est plus que l’ombre de ce qu’il fut. C’est dans ce décor d’apocalypse qu’un père et son fils errent en poussant devant eux un caddie rempli d’objets hétéroclites – le peu qu’ils ont pu sauver et qu’ils doivent protéger. Ils sont sur leurs gardes, le danger guette. L’humanité est retournée à la barbarie. Alors qu’ils suivent une ancienne autoroute menant vers l’océan, le père se souvient de sa femme et le jeune garçon découvre les restes de ce qui fut la civilisation. Durant leur périple, ils vont faire des
rencontres dangereuses et fascinantes. Même si le père n’a ni but ni espoir, il s’efforce de rester debout pour celui qui est désormais son seul univers.

Dimanche 17 janvier à 20h30
Lundi 18 janvier à 20h30


dernier vol LE DERNIER VOL – France – Film d’aventure
Réalisé par Karim Dridi, avec Marion Cotillard, Guillaume Canet, Guillaume Marquet

Sahara Français, 1933.Partie à la recherche de l’homme qu’elle aime, disparu lors d’une tentative de traversée Londres / Le Cap en avion, l’aventurière et aviatrice Marie Vallières de Beaumont est contrainte de poser son biplan près d’un poste avancé de « méhariste » français en plein désert saharien.Confronté à la détermination de la jeune femme, Antoine Chauvet, lieutenant en conflit avec sa hiérarchie, décide de l’aider dans cette quête désespérée, dans un lieu aussi grandiose et hostile que le Ténéré. Dans ce désert qui ne ment pas, et dans l’abandon qu’il impose, Marie et Antoine découvriront une vérité à laquelle ils ne s’attendaient pas.

Jeudi 14 janvier à 18 heures
Mardi 19 janvier à 18 heures

Tarif plein : 6,50 €
Tarifs réduits : 5,50 € lundi et mercredi tarif réduit pour tous
4,50 € le matin et en deuxième partie de soirée
4 € sur présentation de la carte Vita culture

Abonnements :
10 places non nominatives (valable 1 an) : 50 €
5 places nominatives (valable 3 mois) : 20 €

Un supplément de 1 € vous sera demandé pour les films en 3D (location des lunettes)

Cinéma le Florival – 68500 Guebwiller
http://www.cinema-florival.com

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑