Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

novembre 2009

Une séance au coin du feu

Notez qu’il y a parfois des choses qui fonctionnent mal sur blog.fr. Ce matin, je me décide à vous rédiger une belle présentation de nos dernières acquisitions DVD, tout tout bien avec les vidéos comme d’habitude, et subitement, allez savoir pourquoi, au moment de mettre en ligne, pffffiout, plus rien sur la page, mais alors, la page blanche !!! Je l’avais un peu « mauvaise » comme on dit… Oui vous avez raison, on en a des soucis.
Toujours est-il que comme je vous l’avais annoncé il y a deux jours, nous avons acheté quelques nouveautés cinématographiques et vous allez pouvoir vous faire plaisir, vu que le temps est à la grisaille, c’est le moment de vous plonger dans votre canapé et regarder des bons films. Je vous les présente.

Dans la catégorie fictions adultes :

the wrestler THE WRESTLER de Daren Aronofsky avec Mickey Rourke, Marisa Tomey et Evan Rachel Wood

C’est l’histoire d’une ancienne vedette du catch qui ne se produit plus que dans des salles miteuses et mène une vie assez tristounette. Un jour, à l’issue d’un combat, il est foudroyé par une crise cardiaque et se retrouve face à un choix bien difficile, raccrocher ses gants ou mourir. Contraint de se ranger, il tente de renouer avec sa fille avec qui il est brouillé depuis plusieurs années et tombe amoureux d’une strip-teaseuse. Mais sa passion pour le catch peut pendre le dessus…
Vous pensez bien qu’au départ, un film sur le catch, ça m’emballait moyennement, mais je me suis laissée convaincre par les critiques toutes élogieuses et le prestigieux Lion d’Or qu’a remporté le film en 2008. Parfois, ça tient à peu de choses, je vous assure mes oiseaux. J’ai vraiment été épatée par le rôle qu’a endossé Mickey Rourke, souvenez-vous de cet acteur qui a eu son heure de gloire dans les années 80 avec 9 semaines 1/2 ou encore Angel Heart. Il est vrai qu’il avait totalement sombré dans l’oubli (et l’alcool) et qu’Aronofsky lui a enfin donné l’occasion de faire sa rédemption. Mickey Rourke est très bon dans ce film, son visage totalement bouffi par le botox est un peu impressionnant au départ mais on s’y fait et ça colle avec le personnage de catcheur. Daren Aronofsky quant à lui, nous l’a fait caméra à l’épaule, à la manière « documentaire », tout y est, la bonne dose d’émotion, la lumière et la bande-originale signée Bruce Springsteen. C’est beau, c’est très beau.

Slumdog_Millionaire SLUMDOG MILLIONAIRE de Dany Boyle avec Dev Patel, Mia Drake, Freida Pinto

Jamal Malik est une jeune indien qui, pour retrouver la fille dont il est fou amoureux, décide de participer au talk-show le plus important du pays  » Qui veut gagner des millions ? ». Alors qu’il est arrive à la dernière question lui permettant de remporter les 20 millions de roupies, il est arrêté par la police qui le soupçonne de tricherie.

C’est le film aux multiples récompenses (Oscars, Golden Globe etc.) qui a obtenu un succès considérable auprès du public lors de sa sortie, excepté en Inde, les spectateurs y voyant une « Inde imaginée par les Blancs ».

française FRANCAISE de Saoud El-Bouhati avec Hafsia Herzi (très remarquée dans La graine et le mulet d’Abdellatif Kechich), Farida Khelfa et Maher Kamoun

Sofia est née en France de parents maghrébins. Elle mène une enfance heureuse dans une cité de province jusqu’à ce que ses parents décident un jour de retourner au Maroc. Elle jure de passer son bac et retourner en France lorsqu’elle aura 18 ans.

harvey_milk_affiche HARVEY MILK de Gus Van Sant avec Sean Penn, Emile Hirsch et Josh Brolin

Le film retrace les huit dernières années de la vie d’Harvey Milk. Dans les années 70, il fut le premier homme politique américain ouvertement gay à être élu à des fonctions officielles, à San Francisco en Californie. Son combat pour la tolérance et l’intégration des communautés homosexuelles lui coûta la vie. Son action a changé les mentalités, et son engagement a changé l’histoire.
Alors celui-ci, je vous ai dit tout le bien que j’en pensais la semaine dernière et ça se lit
ici

lascars LASCARS de Albert Pereira Lazaro et Emmanuel Klotz avec les voix de Vincent Cassel, Fred Testot et Omar Sy

Ondé-sur-Ginette, en périphérie d’une grande ville, à mille lieux du sable chaud, des cocotiers et du bleu océan des Caraïbes. C’est l’été. Le soleil brûle le chrome des mobylettes, réchauffe le bitume des tours, asphyxie les halls d’immeubles et crame les esprits. Ici, tout le monde rêve des plages de Santo Rico. Certains plus que d’autres. Pour Tony Merguez et José Frelate, les deux MC’s du quartier, le départ est imminent. Mais l’agence de voyage responsable de leur billet a zappé le nom de la destination. Retour à la case Ginette ! Pour refaire surface, Tony se mue en Montana façon Scarface et tente de refourguer un peu d’herbe fraîche  » gentiment  » prêtée par Zoran, brute épaisse aux pieds pas vraiment d’argile. José de son côté joue les Don Juan dans une grosse villa, occupée par Momo l’incruste et la belle… Clémence. Tout aurait pu rouler, si une maîtresse en furie, des réalisateurs plutôt amateurs, un sauna norvégien, des policiers énervés ou encore un juge coriace, n’en avaient décidé autrement…

Voilà un film d’animation pour ados/adultes très drôle.

Deux films pour les adolescent(e)s

lol LOL de Lisa Azuelos avec Sophie Marceau, Christa Theret et Alexandre Astier

LOL ? Ca veut dire Laughing Out Loud – mort de rire – en langage MSN.
C’est aussi comme ça que les amis de Lola l’appellent. Pourtant, le jour de sa rentrée, Lola n’a pas le coeur à rire. Arthur, son copain, la provoque en lui disant qu’il l’a trompée pendant l’été. Et sa bande de potes a le don pour tout compliquer. Tout comme sa mère, Anne, avec qui le dialogue est devenu impossible, et pas seulement parce qu’elle ignore ce que LOL signifie. Que ses parents aient divorcé est une chose. Qu’Anne traite son ado comme une enfant en lui mentant sur l’essentiel, par exemple sur le fait qu’elle revoit son ex en cachette ou qu’elle se fait draguer par un flic, en est une autre. De son côté, Anne se demande ce qui a bien pu arriver à sa douce petite fille. De la fusion à la confusion, les relations mères-filles bouillonnent d’amour et de LOL.

Donc cette fois-ci, Sophie Marceau endosse le rôle de la mère d’une adolescente dans une comédie qui ressemble à La boum, film qui avait révélé cette actrice en 1980 (ben ça nous rajeunit pas tout ça) !

twilight TWILIGHT de Catherine Hardwicke avec Kristen Stewart, Robert Pattinson et Billy Burke

Isabella Swan, 17 ans, déménage à Forks, petite ville pluvieuse dans l’Etat de Washington, pour vivre avec son père. Elle s’attend à ce que sa nouvelle vie soit aussi ennuyeuse que la ville elle-même. Or, au lycée, elle est terriblement intriguée par le comportement d’une étrange fratrie, deux filles et trois garçons. Bella tombe follement amoureuse de l’un d’eux, Edward Cullen. Une relation sensuelle et dangereuse commence alors entre les deux jeunes gens : lorsque Isabella comprend que Edward est un vampire, il est déjà trop tard.

Adapté de la trilogie best-seller de Stephenie Meyer « Tentation, fascination, hésitation » (en fait je ne me souviens plus de l’ordre exact). Une beeeeelle histoire d’amour si j’ai bien compris… et de vampires aussi.

Enfin quelques films documentaires

bonus de guillaume LES BONUS DE GUILLAUME de Guillaume Gallienne

Alors Guillaume Gallienne est un acteur sociétaire à la Comédie Française. Il possède un cu

rriculum vitae très impressionnant, ses bonus inspirés des bonus disponibles sur les DVD des grands films classiques sont diffusés chaque soir sur Canal + dans l’émission « Le grand journal ». C’est hilarant !

raconte-moi ta langue RACONTE-MOI TA LANGUE de Mariette Feltin

Dans un petit village alsacien, deux enseignantes invitent le samedi matin des parents des enfants migrants à venir enseigner leur langue et parler de leur culture à l’ensemble de la classe. C’est absolument passionnant et c’est tout naturellement, et grâce à la langue, que les enfants s’ouvrent peu à peu à une autre culture
.

jesus camp JESUS CAMP (Les enfants sont l’avenir de Dieu) de Heidi Ewing et Rachel Grady

Les familles que vous verrez dans le film représentent une force électorale influente qui fait de plus en plus entendre sa voix dans la vie culturelle et politique américaine.
Elles préparent non seulement le retour de Jésus, mais elles s’apprêtent également à « reprendre le pouvoir en Amérique au nom du Christ », entraînant avec elles leurs enfants.
Des enfants qui attendent de recevoir la parole divine, et s’agitent, en transes, comme possédés, quand l’Esprit-Saint parle en eux ; des mômes qui maudissent Harry Potter – parce qu’un héros sorcier est une chose sacrilège ; des gamins qui vénèrent le leader de leur pays, et embrassent son effigie en carton…
C’est effrayant, on est en plein dans l’endoctrinement des enfants et on se dit qu’une chose pareille, ça ne peut plus exister. Une personne que je connais m’a dit avoir regardé le film en riant au début (elle riait à cause de l’absurdité des propos bien entendu) puis au fur et à mesure, en riant moins, beaucoup moins, puis plus du tout. Regardez plutôt l’extrait que je vous ai dégoté.

alimentation générale ALIMENTATION GENERALE de Chantal Briet

Ali tient une « épicerie » oubliée des opérations de rénovation de sa Cité à Epinay-sur-Seine. Il voit défiler dans sa boutique bien plus que des clients. La caméra s’efface et l’on rencontre des personnages tout en âme, en désespoir parfois : des humains !
Une chronique assez drôle qui met en valeur une cité, des hommes, femmes et enfants. C’est chaleureux et convivial. C’est strip-tease à Epineay-sur-Seine. Et Ali, l’épicier, un vrai personnage généreux.

a la découverte de l'agriculture biologique A LA DECOUVERTE DE L’AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Film pédagogique en cinq chapitres sur la découverte de l’agriculture et de l’alimentation biologiques, les sols, le compostage, la cuisine…

Pas d’extraits pour ce film malheureusement.

Je vous souhaite une agréable soirée et demain, c’est Bruno qui vous présentera un disque qu’il a aimé.

Caroline.

Publicités

Cyberdépendances

anne calife Photo copyright : Anne Calife

Oui le titre n’est pas très engageant, je vous l’accorde… Mais vous savez qu’aujourd’hui, internet, les portables et les jeux vidéos ont pris une place prépondérante dans notre vie.

Alors pourquoi est-ce que je vous parle de cyberdépendances, au risque de vous faire fuir ? Eh bien, tout simplement parce-que jeudi 10 décembre 2009 à 20h30, nous accueillerons à la médiathèque de Guebwiller, l’écrivain Anne Calife, qui s’est beaucoup interrogée sur les addictions aux nouvelles technologies et qui nous proposera un débat sur ces nouvelles dépendances.

Anne Calife, de son vrai nom Anne Colmerauer, est une romancière née en 1966 à Grenoble. Elle a grandi à Marseille où elle a suivi des études de médecine pour se lancer ensuite dans l’écriture. Elle publie son premier roman « Meurs la faim » aux éditions Gallimard en 1999 et obtient plusieurs prix littéraires pour l’ensemble de son oeuvre.

« La place que prend Internet au sein d’une famille, reste particulièrement révélatrice, la famille étant cet organisme si particulier où chacun doit vivre ensemble et séparément à la fois. Les parents sont souvent confrontés à un adolescent qui s’isole dans sa chambre et ne participe plus à aucune activité familiale. Aussi, ai-je souvent entendu les adolescents, écouté leur fascination, souvent justifiée par les écrans (jeux vidéos en ligne, choix des amis, chat). » Anne Calife.

L’auteure en profitera pour nous présenter et dédicacer son dernier roman « Et le mail s’envole comme un oiseau », paru aux éditions the Menthol house, dont le sujet est une relation amoureuse basée sur une correspondance virtuelle.

Cette conférence s’adresse à un public d’adolescents et d’adultes. L’entrée est libre mais il est préférable de réserver sa place par téléphone au 03 89 74 84 82 ou par mail jasminetschaen.mediagueb@wanadoo.fr ou carolinefacchin.mediagueb@wanadoo.fr

www.annecalife.com

Bon disons que demain, je vous présenterai quelques nouveautés cinématographiques…

Caroline

cinéma le Florival : programme du 25 novembre au 1er décembre

PROGRAMME DU 25 NOVEMBRE AU 1ER DECEMBRE 2009

arthur et la vengeance de maltazard ARTHUR ET LA VENGEANCE DE MALTAZARD (Avant-première) – France – Film d’animation
Réalisé par Luc Besson, avec Mylène Farmer, Rohff, Fred Testot

Arthur est au comble de l’excitation : c’est aujourd’hui la fin du dixième cycle de la Lune, et il va enfin pouvoir regagner le monde des Minimoys pour y retrouver Sélénia. Dans le village, tout est prêt pour l’accueillir : un grand banquet a été organisé en son honneur, et la petite princesse a passé sa robe en pétales de rose… C’est sans compter le père d’Arthur, qui choisit précisément ce jour tant attendu pour quitter plus tôt que prévu la maison de sa grand-mère. Au moment du départ, une araignée dépose dans les mains du jeune garçon un grain de riz sur lequel est gravé un message de détresse. Pas de doute, Sélénia est en danger, et Arthur n’a plus qu’une idée en tête : voler à son secours ! Quitte à employer un passage de fortune, tomber tête la première dans le bar de Max, se heurter aux troupes de Kröb, le nouveau tyran des Sept Terres, secourir Bétamèche, combattre des rats, des grenouilles, des araignées velues… et découvrir, une fois arrivé au village des Mimimoys, qu’aucun message de secours ne lui a été envoyé ! Mais qui donc a bien pu piéger ainsi notre jeune héros ?

Dimanche 29 novembre à 11 heures

trésor TRESOR – France – Comédie
Réalisé par Claude Berry et François Dupeyron, avec Mathilde Seigner, Alain Chabat, Fanny Ardant


Jean-Pierre et Nathalie s’aiment depuis quatre ans. Pour fêter cet anniversaire, Jean-Pierre offre à sa compagne un cadeau inattendu, un adorable bulldog anglais de trois mois. Nathalie est folle de joie. C’est décidé : il s’appellera « Trésor ».Entre elle et l’animal, la relation devient immédiatement fusionnelle. Trésor fait de la chambre à coucher son territoire et y règne en maître, ronfle, bave, investit le lit. Le couple tangue, chavire, au gré des humeurs de ce monstre autoritaire..

Vendredi 27 novembre à 18 heures
Samedi 28 novembre à 20h30
Dimanche 29 novembre à 18 heures
Mardi 1er décembre à 20h30

2012 2012 – Etats-Unis – Science-fiction
Réalisé par Roland Emmerich, avec John Cusack, Chiwetel Ejiofor, Amanda Peet

Les Mayas, l’une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l’ont confirmé, les numérologues l’ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion.
La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps…
Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis, romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…

Mercredi 25 novembre à 20h30
Samedi 28 novembre à 22h30
Mardi 1er décembre à 14h30


a l'origine A L’ORIGINE (Art & Essai) – France – Drame
Réalisé par Xavier Giannoli, avec François Cluzet, Emmanuelle Devos, Gérard Depardieu


Philippe Miller est un escroc solitaire qui vit sur les routes.
Un jour, il découvre par hasard un chantier d’autoroute abandonné, arrêté depuis des années par des écologistes qui voulaient sauver une colonie de scarabées.
L’arrêt des travaux avait été une catastrophe économique pour les habitants de cette région.
Philippe y voit la chance de réaliser sa plus belle escroquerie. Mais son mensonge va lui échappe…

Vendredi 27 novembre à 20h30
Dimanche 29 novembre à 20h30
Lundi 30 novembre à 18 heures


herbes folles LES HERBES FOLLES – France – Comédie dramatique
Réalisé par Alain Resnais, avec André Dussolier, Sabien Azéma, Emmanuelle Devos

Marguerite n’avait pas prévu qu’on lui volerait son sac à la sortie du magasin. Encore moins que le voleur jetterait le contenu dans un parking. Quant à Georges, s’il avait pu se douter, il ne se serait pas baissé pour le ramasser.

Samedi 28 novembre à 18 heures
Lundi 30 novembre à 20h30
Mardi 1er décembre à 18 heures

fish tank FISH TANK (Art & Essai)- VOSTF – Angleterre – Drame
Réalisé par Andrea Arnold, avec Katie Jarvis, Kierston Wareing, Michael Fassbender

A 15 ans, Mia est une adolescente rebelle avec une unique passion : la danse hip hop. Un jour d’été, sa mère rentre à la maison avec un nouvel amant, Connor, qui s’installe chez elles. Est-ce enfin une promesse de bonheur ou bien un leurre ?

Mercredi 25 novembre à 18 heures
Jeudi 26 novembre à 20h30


mission-g MISSION-G (Film en 3D) – Etats-Unis – Action, science-fiction
Réalisé par Hoyt Yeatman, avec Sam Rockwell, Patrick Poivey, Penélope Cruz

Le gouvernement a mis au point un programme classé secret défense qui forme des animaux à devenir de parfaits espions. Armés des tous derniers gadgets de haute technologie, des cochons d’Inde hyper entraînés découvrent que le destin du monde est entre leurs pattes. La Mission-G est constituée de Darwin, le chef d’équipe, déterminé à remplir sa mission coûte que coûte, Blaster, expert en armement et amateur de tout ce qui est extrême, et Juarez, une pro des arts martiaux sexy. L’équipe compte aussi une mouche experte en reconnaissance, Mooch, et une taupe, Speckles, spécialiste en informatique

Mercredi 25 novembre à 16 heures
Samedi 28 novembre à 14 heures
Dimanche 29 novembre à 14 heures


petit nicolas LE PETIT NICOLAS – France – Comédie
Réalisé par Laurent Tirard, avec Maxime Godart, Valérie Lemercier, Kad Merad

Nicolas mène une existence paisible. Il a des parents qui l’aiment, une bande de chouettes copains avec lesquels il s’amuse bien, et il n’a pas du tout envie que cela change…
Mais un jour, Nicolas surprend une conversation entre ses parents qui lui laisse penser que sa mère est enceinte. Il panique alors et imagine le pire : bientôt un petit frère sera là, qui prendra tellement de place que ses parents ne s’occuperont plus de lui, et qu’ils finiront même par l’abandonner dans la forêt comme le Petit Poucet…

Mercredi 25 novembre à 14 heures
Samedi 28 novembre à 11 heures


clones CLONES – Etats-Unis – Science-fiction
Réalisé par Jonathan Mostow, avec Bruce Willis, Radha Mitchell, Rosamund Pike

Deux agents du FBI enquêtent sur le meurtre mystérieux d’un étudiant, qui semble lié à l’homme qui a contribué à mettre au point une invention qui s’est imposée dans toute la société : les gens peuvent désormais acheter des versions robotisées d’eux-mêmes, des doubles sans défaut qui, commandés à distance, effectuent leurs tâches à leur place et leur permettent de vivre par procuration sans quitter le confort et la sécurité de leur domicile.
Cette révolution technologique soulève beaucoup de questions, dont la première va vite devenir préoccupante : dans un monde d’apparences qui est réel, à qui peut-on faire confiance ?

Jeudi 26 novembre à 18 heures
Samedi 28 novembre à 16 heures
Dimanche 29 novembre à 16 heures


Tarif plein : 6,50 €
Tarifs réduits : 5,50 € lundi et mercredi tarif réduit pour tous
4,50 € dimanche matin et deuxième partie de soirée
4 € sur présentation de la carte Vita culture

Abonnements :
10 places non nominatives (valable 1 an) : 50 €
5 places nominatives (valable 3 mois) : 20 €

Un supplément de 1 € vous sera demandé pour les films en 3D (location des lunettes)

cinéma le Florival – 68500 Guebwiller
http://www.cinema-florival.com

Le son de la semaine

Zenzile

ZENZILE « Pawn Shop » dub – rock – pop – inclassable

On peut aimer le reggae, ou le dub, et faire du rock. Zenzile en est la preuve éclatante. Né dans la décennie précédente, le groupe, qui est l’un des piliers de la scène française actuelle, apprécie les nouvelles expériences en malaxant reggae, sonorités dub, rock façon new wave et même pop avec une touche et une réussite hors du commun. Disque fluide aux mélodies imparables sur fond d’échos sonores qui sont l’une des marques de fabrique des angevins, « Pawn Shop » est un reflet musical d’un nouveau son de début de 21ème siècle.
Excellents sur scène, les musiciens voguent entre l’électricité des guitares et la nonchalance du dub sans jamais oublier les passages instrumentaux qui les ont faît connaître.

Egalement à la médiathèque : « Sachem in Salem » (1999)
« Sound patrol » (2001)
« Totem » (2002)
« Pawn shop » (2009)

Myspace : http://www.myspace.com/zenzile

Dans le même style : High Tone, Ez3kiel, Brain Damage, Kali Live Dub, General Dub, Kanka, Guns of Brixton… et les locaux de Dubnium.

Caroline & Bruno

Le combat d’un homme

harvey_milk_affiche HARVEY MILK – Réalisé par Gus Van Sant (Etats-Unis), avec Sean Penn, Emile Hirsch, Josh Brolin, Diego Luna et James Franco – 2008

Après nous avoir habitués aux films pointus tels qu’Elephant et Last Days, Gus Van Sant revient avec Harvey Milk à une réalisation plus classique. Harvey Milk, c’est l’histoire du premier homosexuel américain élu conseiller municipal en 1977 à San Francisco. L’histoire d’un homme qui a combattu, au prix de sa vie, pour ses convictions politiques en oeuvrant pour les droits des homosexuels et contre les discriminations. La prestation des acteurs (vous reconnaîtrez le jeune Emile Hirsh, héros du film Into the wild) est très convaincante. Le brillant Sean Penn (moulé à la louche dans son petit jean) s’est plongé dans un rôle très difficile et a su parfaitement tirer son épingle du jeu, rien d’étonnant qu’il ait obtenu un Oscar à Hollywood pour ce film.
« Harvey Milk » a ceci d’intéressant qu’il ait été tourné à la manière d’un documentaire, d’ailleurs Gus Van Sant n’a pas hésité à intégrer des images d’archive dans son film afin de bien situer le contexte. Certains discours de l’époque contre l’homosexualité font froid dans le dos.
N’oublions pas que les Etats-Unis est le pays où un projet de loi autorisant le licenciement des enseignants homosexuels (la proposition 6) fut soumis à un référundum en 1978, Harvey Milk s’éleva contre ce projet et réussit à bousculer les mentalités. La proposition 6 fut abrogée !
J’ai lu récemment qu’Harvey Milk était aux gays ce que Martin Luther King était aux noirs, cela résume assez bien le militantisme dans lequel était ancré le personnage.
Gus Van Sant signe un portrait épuré (oui Gus Van Sant est un cinéaste militant c’est certain !) et minutieux d’un personnage hors du commun, une icône comme on dit…

Caroline



Il neige sur le lac Majeur…

neige Photo © http://www.pepone.p.e.pic.centerblog.net

Parce-que le lac Majeur est (à mon goût) une des plus belles chansons du répertoire français. Pour ceux qui ne connaissent pas, Mort Schuman en est l’auteur et l’interprète.
L’animation dont je vais vous parler ci-dessous n’a rien à voir avec le lac Majeur mais plutôt avec la neige, enfin Noël plus précisément et comme à Noël, souvent il neige…

Les Vers Grisants, un duo de récitant et auteurs en poésie proposeront une veillée musicale et poétique sur le thème de l’Avent et l’hiver à la Cave Dîmière à Guebwiller

Jeudi 3 décembre à 20 heures

Cette veillée organisée par la médiathèque de Guebwiller sera illustrée musicalement par Aude Gary à la harpe.

Anne Costant et Jean Marie Rohe, les auteurs, rendront hommage aux festives approches de Noël et aux beautés tantôt sévères tantôt limpides de l’hiver.

Ce spectacle tout public (à partir de 15 ans) est gratuit mais il est préférable de réserver sa place au préalable par téléphone au 03 89 74 84 82 ou par mail jasminetschaen.mediagueb@wanadoo.fr

Je vous laisse écouter « Le lac Majeur », c’est magnifique…


vers grisants photo
Photo : Vers Grisants

Caroline

Cinéma le Florival : programme du 18 au 24 novembre 2009

PROGRAMME DU 18 AU 24 NOVEMBRE 2009

2012 2012 – Etats-Unis – Science-fiction
Réalisé par Roland Emmerich, avec John Cusack, Chiwetel Ejiofor, Amanda Peet

Les Mayas, l’une des plus fascinantes civilisations que la Terre ait portées, nous ont transmis une prophétie : leur calendrier prend fin en 2012, et notre monde aussi. Depuis, les astrologues l’ont confirmé, les numérologues l’ont prédit, les géophysiciens trouvent cela dangereusement plausible, et même les experts scientifiques gouvernementaux finissent par arriver à cette terrifiante conclusion.
La prophétie maya a été examinée, discutée, minutieusement analysée. En 2012, nous saurons tous si elle est vraie, mais quelques-uns auront été prévenus depuis longtemps…
Lorsque les plaques tectoniques se mettent à glisser, provoquant de multiples séismes et détruisant Los Angeles au passage, Jackson Curtis, romancier, et sa famille se jettent à corps perdu, comme des millions d’individus, dans un voyage désespéré. Tous ne pourront pas être sauvés…

Mercredi 18 novembre à 18 heures & à 21 heures
Jeudi 19 novembre à 17h30
Vendredi 20 novembre à 17h30
Samedi 21 novembre à 17 heures & à 20h30
Dimanche 22 novembre à 11 heures & à 20h30
Mardi 24 novembre à 20h30

concert LE CONCERT (Art & Essai) – France – Comédie dramatique
Réalisé par Radu Mihaileanu, avec Mélanie Laurent, Aleksei Guskov

A l’époque de Brejnev, Andrei Filipov était le plus grand chef d’orchestre d’Union soviétique et dirigeait le célèbre Orchestre du Bolchoï. Mais après avoir refusé de se séparer de ses musiciens juifs, dont son meilleur ami Sacha, il a été licencié en pleine gloire. Trente ans plus tard, il travaille toujours au Bolchoï mais… comme homme de ménage.
Un soir, alors qu’Andrei est resté très tard pour astiquer le bureau du maître des lieux, il tombe sur un fax adressé au directeur : il s’agit d’une invitation du Théâtre du Châtelet conviant l’orchestre du Bolchoï à venir jouer à Paris… Soudain, Andrei a une idée de folie : pourquoi ne pas réunir ses anciens copains musiciens, qui vivent aujourd’hui de petits boulots, et les emmener à Paris, en les faisant passer pour le Bolchoï ? L’occasion tant attendue de prendre enfin leur revanche…

Jeudi 19 novembre à 20h30
Vendredi 20 novembre à 20h30
Lundi 23 novembre à 15 heures & à 20h30

petit nicolas LE PETIT NICOLAS – France – Comédie
Réalisé par Laurent Tirard, avec Maxime Godart, Valérie Lemercier, Kad Merad

Nicolas mène une existence paisible. Il a des parents qui l’aiment, une bande de chouettes copains avec lesquels il s’amuse bien, et il n’a pas du tout envie que cela change…
Mais un jour, Nicolas surprend une conversation entre ses parents qui lui laisse penser que sa mère est enceinte. Il panique alors et imagine le pire : bientôt un petit frère sera là, qui prendra tellement de place que ses parents ne s’occuperont plus de lui, et qu’ils finiront même par l’abandonner dans la forêt comme le Petit Poucet..

Mercredi 18 novembre à 14 heures & à 16 heures
Samedi 21 novembre à 11 heures
Dimanche 22 novembre à 16 heures
Lundi 23 novembre à 18 heures

mission-g MISSION-G – Etats-Unis – Science-fiction
Réalisé par Hoyt Yeatman, avec Sam Rockwell, Patrick Poivey, Pénélope Cruz

Le gouvernement a mis au point un programme classé secret défense qui forme des animaux à devenir de parfaits espions. Armés des tous derniers gadgets de haute technologie, des cochons d’Inde hyper entraînés découvrent que le destin du monde est entre leurs pattes. La Mission-G est constituée de Darwin, le chef d’équipe, déterminé à remplir sa mission coûte que coûte, Blaster, expert en armement et amateur de tout ce qui est extrême, et Juarez, une pro des arts martiaux sexy. L’équipe compte aussi une mouche experte en reconnaissance, Mooch, et une taupe, Speckles, spécialiste en informatique.

Samedi 21 novembre à 14h30
Dimanche 22 novembre à 14 heures & à 18 heures

destination finale 4 DESTINATION FINAL 4 (Film en 3D) – Etats-Unis – Epouvante, horreur
Réalisé par Bobby Campo, Shantel VanSanten, Nick Zano

Alors que Nick et ses amis s’apprêtent à s’amuser devant une course automobile, celui-ci a une prémonition horrifiante : un terrible concours de circonstances fait voler en éclat une voiture de course, projetant des débris enflammés qui achèvent brutalement ses amis et fait s’écrouler sur lui une rangée des tribunes. En proie à la panique, Nick parvient à convaincre sa copine Lori et leurs amis Janet et Hunt de quitter les tribunes seulement quelques secondes avant la réalisation de son effroyable vision…
Persuadé d’avoir échappé à la mort, le groupe d’amis semble avoir une seconde chance, mais malheureusement pour Nick et Lori, ça ne fait que commencer. Alors que ses prémonitions se poursuivent et les survivants commencent à moirrir les uns après les autres – de façon de plus en plus brutale – Nick doit trouver le moyen d’échapper à la mort une fois pour toute, à moins d’atteindre, lui aussi, sa destination finale.

Vendredi 20 novembre à 22h45
Mardi 24 novembre à 18 heures

Tarif plein : 6,50 €
Tarifs réduits : 5,50 € lundi et mercredi tarif réduit pour tous
4,50 € dimanche matin et deuxième partie de soirée
4 € sur présentation de la carte Vita culture

Abonnements :

10 places non nominatives (valable 1 an) : 50 €
5 places nominatives (valable 3 mois) : 20 €

Un supplément de 1 € vous sera demandé pour les films en 3D (location des lunettes)

Cinéma le Florival – 68500 Guebwiller
http://www.cinema-florival.com

Andrew’s coming

andrew sean greer

Alors demain est un grand jour puisque les Belles Etrangères, dédiées aux Etats-Unis, débutent à Guebwiller. Pour plus d’informations quant aux horaires, cliquez (encore !) sur le lien « Belles Etrangères » ci-dessus…

L’écrivain américain Andrew Sean Greer sera parmi nous à la médiathèque et ça nous fait très plaisir. L’entrée est libre, il serait dommage de se priver d’une belle rencontre. Et vous savez qu’il dédicacera ses deux romans traduits en français ? Oui c’est formidable en effet !

Nous avons réalisé une bibliographie consacrée à la littérature américaine et au jazz américain. Nous vous proposons le document PDF que vous pouvez télécharger si vous le souhaitez.

bibliographie etats-unis1

A demain soir.

Caroline.

This is it

Vous allez nous dire « ah ben voilà, eux aussi ils s’y mettent, purée tout le monde en parle de ce film mais il est bien en vrai ?… », ben non, ça n’a rien à voir mes oiseaux. Simplement, nous vous en avons beaucoup parlé, mais dès la semaine prochaine, on s’y met nous à l’anglais, avec Andrew (et hop encore un lien ici pour ceux qui ne suivent pas). D’où les nombreux titres en anglais please.

A part cela, la soirée jazz a eu lieu mardi 10 novembre dernier à la médiathèque de Guebwiller, et croyez-moi elle a été particulièrement réussie. Le groupe Swingtet nous a entraîné dans un fabuleux voyage à travers la musique noire américaine. Ah ils ont été bons les bougres ! Rassurez-vous, nous avons filmé quelques extraits du concert et vous livrons une vidéo là maintenant, tout de suite.
D’avance, nous vous présentons toutes nos confuses pour la qualité médiocre de l’image mais nous avons eu toutes les peines du monde à exporter cette vidéo (on n’a pas des vies faciles, ça a pris une après-midi cette affaire), alors du coup, on a changé de crèmerie et de Youtube, nous sommes passés à Dailymotion. On vous l’a dit, on mène des vies de dingue !

Bonne écoute (surtout) et à lundi si vous le voulez bien.

Caroline & Bruno

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑