gens Photo © http://wilfridhoffacker.blog.lemonde.fr

ALBERT, GERARD ET LISBETH de Lorène JACQUOT, Mégane JELSPERGER, Mégane KALLFASS, Claire LAHURE, Marine ZIMMERMANN de la classe de 4ème2 du collège Mathias Grünewald à Guebwiller

Albert est une petit garçon de cent vingt mois, quatre jours, treize heures, vingt-huit minutes et quelques secondes.
Issu d’une famille pauvre, il erre seul dans la rue avec ses bouteilles comme seules amies.
Il est en cavale car il s’est échappé de sa dernière maison d’accueil. Au bout de soixante-douze pas d’environ trente-cinq centimètres chacun, il atteint la grande porte d’une usine abandonnée qui a pour superficie environ trois cents mètres carrés. Après quatre cents marches d’escalier parcourues, il rencontre Gérard, le mentor du groupe des alcooliques anonymes. Il veut lui offrir ses deux grosses bouteilles d’alcool de quatre-vingt-cinq centilitres chacune qu’il avait piquées dans son ancienne maison d’accueil. Il commence à négocier son adhésion au groupe. Après trente-six minutes et treize secondes de négociation, Gérard accepte à une seule condition : Albert doit se mettre en équilibre sur une bouteille de Malibu vide pendant trois heures, trois minutes et dix-sept secondes. Puis il doit boire douze gouttes de whisky de trente-six millilitres chacune. Au bout du deuxième essai, il y parvient. Après son installation dans l’usine, il donne les deux bouteilles à Gérard le jeudi 13 mai à vingt-trois heures douze minutes. Après un temps de réaction d’environ cent dix-huit secondes, Gérard réalise que ce sont des bouteilles de Lisbeth !!
Quelle sera la réaction de Gérard ?

Publicités