Tous les 6 mois, nous nous réunissons avec plusieurs collègues bibliothécaires & documentalistes pour donner nos impressions de lecture sur les derniers romans destinés aux adolescents. Nous en avons sélectionné quatre cette fois-ci.

conte des hérétiques Le conte des hérétiques de Sarah SINGLETON, Ed. Plon Jeunesse

Elizabeth vit dans la peur. La religion pratiquée par sa famille n’est pas autorisée. Cependant, la jeune fille ne manque pas de courage : elle décide de venir en aide à une personne étrange qui se terre au fond d’un bois. Sa peau est verte, ses ongles ressemblent à des griffes et son histoire est terrible… Elle aussi a tout d’une hérétique.

Ce livre possède un côté féérique envoûtant. Les descriptions impressionnistes des hommes-corbeaux et de leur pays sont particulièrement réussies. L’aspect historique de ce roman séduira également les amateurs du genre. Les professionnels s’accordent à penser qu’il aura un bon accueil auprès des adolescents. A partir de 13 ans.

entre dieu et moi c'est fini Entre Dieu et moi c’est fini de Katarine MAZETTI, Ed. Gaïa

Linnea a seize ans, plein de complexes, et pas mal de questions qui lui trottent dans la tête.
La seule qui la comprenait, c’était Pia. Sa meilleure amie, son amie pour la vie. Enfin, pour cent vingt jours,  » sans compter les week-ends « , Linnea a fait le calcul une fois. Maintenant que Pia est morte. Avec Pia, elle pouvait parler de tout : de l’amour, de la mode, de Markus, le beau gosse dont toutes les filles rêvent, de son père qu’elle voit deux fois par an, de sa mère qui a une liaison tumultueuse.
Et de Dieu. Qu’est-ce que ça signifie  » croire en Dieu  » ? Car ce n’est pas exactement la même chose que le père Noël. Une chose est sûre, ce n’est pas la peine de compter sur Dieu pour résoudre les équations du second degré. Seulement voilà, Pia s’est jetée sous un train. Alors Linnea se souvient, puisque comme dit son excentrique grand-mère,  » pour pouvoir oublier quelque chose, il faut d’abord bien s’en souvenir « .

L’auteur dresse le portrait des personnages intéressants avec de fortes personnalités. Les sujets qu’ils évoquent sont variés (la religion, la politique, les relations avec les garçons…) et reflètent bien les conversations des adolescents. Si le thème du suicide et de la difficulté à faire le deuil est central, l’humour parfois décapant, reste toujours présent. Un livre à conseiller à partir de 15 ans. L’auteur a écrit une suite à ce livre ainsi qu’un autre roman intitulé « Le mec de la tombe d’à côté ».

london fashion London Fashion (tomes 1 & 2) de Catherine KALENGULA, Ed. Hachette Jeunesse

Je m’appelle Savannah et je suis certainement la fille la plus anglaise des frenchies ! Depuis que nous vivons à Londres, ma mère et moi, je n’ai plus qu’un objectif : devenir the styliste.
La mode c’est ma passion. Alors je couds, je découds, je coupe et je strasse à la folie ! Et voilà que mes deux nouveaux meilleurs amis londoniens me poussent à participer à un grand concours de stylisme. Et si c’était le début d’une grande carrière ?

Ce roman, avec sa couverture rose, son alternance de croquis et de textes, il s’inscrit dans la littérature « girly ». Le personnage principal, Savannah, est résolument positif malgré les désillusions auxquelles elle est confrontée en entrant dans le monde des adultes et de la mode. Le livre aborde aussi des sujets comme l’homosexualité et les questionnements autour des premiers émois. L’humour et l’autodérision permettront de faire oublier quelques invraisemblances. Un livre pour s’évader à conseiller dès 12/13 ans.

je veux vivre Je veux vivre de Jenny DOWNHAM, Ed. Plon

Tessa vient d’avoir seize ans et se sait condamnée.
Dans quelques semaines, elle mourra d’une leucémie. Partagée entre la révolte et l’angoisse, l’injustice et les aspirations propres à son âge, Tessa décide de tout connaître de la vie avant de mourir, y compris les transgressions, la célébrité. Aidée de sa meilleure amie, de ses parents qui acceptent tout, Tessa se lance alors dans une course contre la montre, contre la mort, pour vivre !

Même si le thème peut paraître un peu accrocheur, ce livre a été perçu comme très fort émotionnellement. Il permet d’aborder la question fondamentale du sens de la vie et de son importance. Le besoin de Tessa de transgresser les interdits rejoint bien les comportements adolescents. L’expérience de l’auteur dans les hôpitaux ainsi que le choix judicieux de la mise en page apportent de la crédibilité au récit. Avec sensibilité, certaines descriptions permettent même de transcender la mort, de la rendre plus acceptable. Un livre à proposer aux adolescents à partir de 15/16 ans ainsi qu’aux jeunes adultes.

A lire également :
Le contour de toutes les peurs de Guillaume Guéraud, un récit de l’agression dont Clément, 14 ans, est victime.
Quelque chose à te dire de Marie-Sophie Vermot, un huis clos autour des secrets de famille.

Publicités