Recherche

Blog de la Médiathèque Municipale de Secteur de Guebwiller

Les babillages de Frida et Paco

Mois

mars 2008

Eldorado de Laurent Gaudé

eldorado Je me suis bien laissée entraîner dans ce nouveau livre de Laurent Gaudé, Eldorado, d’une façon très envoûtante. Même si le thème, à première vue, ne m’aurait pas tentée, je reconnais que ce roman m’a séduite. Le livre est bien écrit, bien mené, avec peu de longueurs. Le Commandant Piracci nous fait vivre des moments difficiles, de tristesse et de souffrance, mais aussi de joie et d’espoir. On assiste au courage sans limite de tous ces clandestins qui veulent connaître des jours meilleurs, et surtout une nouvelle vie, mais dont les chances de réussir sont minimes.

En même temps, on s’aperçoit qu’en face d’eux, il y a un mur d’incompréhension et d’intolérance. Ils ne peuvent quasiment rien faire. Et pourtant, certains y arriveront sans doute. De l’autre côté, ceux qui sont les gardiens de leur pays, sont aussi des êtres humains, avec leurs obligations mais aussi leur coeur qui peut les faire douter. Un roman à lire car plein de sensibilité et, en permanence, la prise de conscience du mal que l’on peut faire en suivant une discipline dénuée parfois de bons sens et d’humanité.

Pour finir, j’ajouterai que ce livre est traversé de moments poétiques où l’on sent que l’auteur a voulu donner un peu de douceur à cette crauté quasi-permanente. Ce thème reste d’actualité aujourd’hui avec la lutte des pays riches pour éviter l’entrée sur leur territoire des clandestins et la violence est toujours présente. Il n’y a toujours pas de véritables solutions à ce problème qui dure depuis des décennies.

Une lectrice, membre du jury Délire de Lire

Publicités

Mifune : vous ne verrez plus jamais la campagne de la même façon

A0010561

Après que vous aurez vu Mifune Dogme III, film Danois de Søren Kragh-Jacobsen, je crois que vous ne regarderez plus la campagne de la même façon.

Petit synopsis : Kersten est un jeune cadre dynamique et vient d’épouser la fille de son patron. Il a toujours évité de parler à son épouse et à sa belle famille de sa propre famille, rurale et rustique s’il en est. Jusqu’au jour ou celle-ci le rattrape le jour de la mort de son père.

Sa petite vie bourgeoise va basculer puisqu’il va devoir prendre en charge la ferme et son frère attardé. Cherchant une gouvernante pour lui, il tombera sur la ravissante Liva qui cache elle aussi un secret : elle est une prostituée qui se cache de son mac.

Au delà de la trame assez simple mais pleine de rebondissements, ce film est comme un tango argentin, chacun faisant un pas vers l’autre, puis un autre, puis un pas en arrière. Ce film montre la capacité de chacun à aller vers sa rédemption.

Un film magnifique par sa vision assez crue de la vie paysanne, par la puissance des sentiments, par les paysages magnifiques. Et aussi et surtout par le talent des acteurs, Jesper Asholt dans le rôle du frère attardé et UFOlogue en tête. Et par le charme de Iben Hjejle qui est absolument rayonnante.

Avec : Iben Hjejle (Liva), Anders W. Berthelsen (Kresten), Jesper Asholt (Rud), Emil Tarding (Bjarke Psilander), Anders Hove (Gerner). Disponible à la médiathèque et à voir d’urgence si ce n’est déjà fait.

Blackbird.

Bilingo : 3ème Forum d’expression régionale pour la jeunesse

affiche bilingo 2008
affiche bilingo 2008
Cliquez sur le document PDF pour voir l’affiche en taille réelle

Cette année, Bilingo aura lieu du 23 au 26 avril
au Centre de Formation aux Enseignements Bilingues (IUFM) à Guebwiller. L’entrée sera libre.

Le programme complet sera consultable à compter de la semaine prochaine sur le site de la ville de Guebwiller http://www.ville-guebwiller.fr – rubrique culture

Pour tout renseignement, contacter Stéfanie Brun au 03 89 74 98 49
ou par mail bilingo@ville-guebwiller.fr

A nos morts

a nos morts
A nos morts est un spectacle créé par la compagnie Mémoires Vives et mis en scène par Yan Gilg. Il s’agit d’un hommage aux tirailleurs africains qui ont combattu et sacrifié leur vie pour libérer la France durant la Seconde Guerre Mondiale. Des artistes hip-hop, sous la direction artistique de Yan Gilg, ont choisi de s’engager pour la réhabilitation de la mémoire de ces soldats des colonies.

Yan Gilg
« Que sais-je de ses soldats, de leur sacrifice ?
Quelle mémoire la France a-t-elle transmise à ses fils ?
Que sais-je de plus sur le tirailleur en chéchia… souriant… sur cette pub banania ?
Que sais-je de leurs faits d’armes, de leur courage au combat, de leur peine et de leurs larmes ?
Que sais-je des massacres de Thiaroye ou de Sétif… de l’ingratitude de la mère patrie ?
Vois ces fantômes de soldats et leurs regards, ils arpentent les cimetières, les églises et les hangars.
Leur deuil est « cristallisé », comme leurs soldes… bloqués… exclus de l’histoire, dépossédés.
J’oppose l’idéologie du souvenir, de la dette de sang, du rappel à la mémoire,
A celle de l’oubli et de l’injustice… de la falsification de l’histoire. »

Devoir de mémoire par Yan Gilg & Warda Mellouki
Rap composé par Yan Gilg

Présentation du spectacle A nos morts par Yan Gilg
Samedi 19 avril à 20 h 30
aux Dominicains de Haute-Alsace
Entrée libre


Pour plus d’informations, voir ici

La compagnie Mémoires Vives se produira également le 6 mai prochain au Tanzmatten à Sélestat avec « A nos morts ».
Voir http://www.tanzmatten.fr pour la billetterie.

Caroline Facchin

Peintures, gravures & assemblages par René Weber

René Weber, artiste-plasticien exposera prochainement ses peintures, gravures & assemblages au musée du Florival à Guebwiller. Voir ici

En exclusivité aujourd’hui, l’affiche présentant l’exposition, réalisée par René…

Affiche René Weber

© SAIF

Exposition au-delà des voiles

kiraEncore une artiste mise à l’honneur sur notre blog aujourd’hui… Il s’agit de Kira, que certains connaissent déjà car elle a présenté ses impressions sur bâches et sa vidéo « transformation » lors du 10ème anniversaire de la Médiathèque en octobre dernier. Pour consulter sa biographie, Voir ici

Kira (caroline) Kira et Francine Fischer, artistes-peintres exposeront prochainement des peintures, collages et volumes à la Cave Dîmière à Guebwiller.

Cette exposition « Au-delà des voiles » aura lieu du 27 au 30 mars 2008

Elle sera visible tous les jours de 14 h à 18 h 30 et les deux artistes vous proposeront même des visites guidées samedi 29 et dimanche 30 mars à 14 h 30.

Pour tout renseignement, n’hésitez pas envoyer un mail à Kira à cette adresse : astree9@club-internet.fr

Caroline Facchin

© Photo Jean-Paul Fuhry

Délire de lire

ocean mereldoradocalme blancl'aile du papillon

Comme chaque année, les documentalistes des lycées Deck, Kastler & Storck organisent un prix littéraire « Délire de Lire », voir ici. Le thème choisi est La mer.

Les lycéens volontaires s’inscrivent dès la rentrée et se chargent de lire la sélection indiquée ci-dessous :

– Océan Mer d’Alessandro Barrico
– Eldorado de Laurent Gaudé
– L’aile du papillon de Pierre Schoendoerffer
– Calme blanc – De sang sur mer d’huile de Charles Williams

Un président est nommé et cette année, le comédien Martin Adamiec fera honneur à Délire de Lire.

La cérémonie de clôture aura lieu Jeudi 3 avril à la Cave Dîmière. Les lycéens devront alors défendre ou critiquer les titres lus et élire leur roman préféré.

Caroline Facchin

Something Else

S’il est un album indispensable dans un discothèque jazzistique, c’est bien celui-ci. C’est le seul disque sur lequel Miles Davis, déjà superstar à l’époque, a accepté d’être sideman. C’est dire la confiance et l’estime qu’il portait à Cannonball Adderley.

Disque magnifique de bout en bout, plein d’émotion, de feeling, il offre un palette des meilleurs musiciens de jazz de l’époque.

Cliquez sur la touche « play » pour écouter.

Je vous propose ici une version de « Autumn Leaves », immense standard s’il en est. La complémentarité entre le sax de Cannonball et la trompette bouchée de Miles est absolument magnifique.

Cet album est disponible à la médiathèque.

Blackbird

Anne, toquée de cuisine…

lapin2lapin1
Bientôt Pâques et son cortège d’oeufs, de poules, de lapins, de cloches et de museaux au chocolat.
En section jeunesse, les livres présentant tous ces thèmes sont exposés aussitôt qu’une bibliothécaire les trouve. C’est un peu la course aux livres de Pâques.

Ils disparaissent aussi vite qu’apparus…

« Toquée » de cuisine, une bibliothécaire s’est mise en tête de faire de la terrine de lapin et de canard pour cette période. De malheureux lapins (en peluche, rassurez-vous), essaient d’échapper à ce funeste sort.

Par ces quelques photos, nous témoignons de leur détresse. Si une bonne âme a pitié d’eux…

Lapin gris, lapin pris

Lapin rose, lapin cuit

Lapin vert, lapin à l’envers

Canard jaune, canard de printemps

Anne Cholley, spécialiste en terrines…

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑